Sondage49,3 % des éleveurs achètent de la paille cette année

| par | Terre-net Média

D'après un sondage réalisé sur Web-agri du 8 au 22 août, 49,3 % des éleveurs achètent de la paille à des céréaliers cette année.

D'après un sondage de Web-agri, 49,3 % des éleveurs achètent de la paille à des céréaliers cette année. Il faut veiller au prix de la paille et les échanges paille fumier sont à privilégierS'il ne broie pas sa paille, le céréalier sera content de s'en débarrasser, surtout si vous l'enlevez tôt. (©Terre-net Média)

L’insuffisance d’hectares de céréales contraint souvent les éleveurs à acheter la totalité ou une partie de leurs besoins en paille. D’après un sondage Web-agri, 49,3 % des éleveurs vont acheter de la paille à un céréalier cette année. L’objectif est d’abord d’acheter à proximité de l’exploitation pour éviter les coûts de transport.

Le Prix de la paille varie selon les régions

Les céréaliers sont en général contents de pouvoir se débarrasser de leur paille rapidement s’ils ne la broient pas. 

Le prix de la paille varie cette année, fortement en fonction des régions, entre 15 et 30 €/t en andains. Il est conseillé de passer des accords écrits entre le vendeur et l’acheteur concernant la quantité, la qualité, le prix et la date d’enlèvement pour éviter toute discussion au moment du règlement.

L'Échange paille-fumier doit être calculé

Les échanges paille-fumier peuvent aussi se faire entre deux agriculteurs à distance raisonnable. Cependant, l’équivalence n’est pas toujours facilement calculable. Arvalis a mis en place un outil en ligne qui établit l’équivalence entre la paille et le fumier pour faciliter les échanges entre agriculteurs. Il prend en compte leur typologie, leurs valeurs N.P.K et Mg, le prix de l’engrais et enfin la mécanisation et la main d’œuvre.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article