FourrageL'échauffement du foin : quelles conséquences sur la valeur alimentaire ?

| par Arvalis-Institut du végétal | Terre-net Média

Récolté humide, le foin est particulièrement sensible à l'échauffement. Même sans aller jusqu'à l'incendie, cela lui est préjudiciable car il diminue la valeur du fourrage et la perte peut être importante.

Ballots de foinL'échauffement du foin peut faire perdre jusqu'à 30 % de valeur énergétique et 80 % en digestibilité des protéines (si par chance, il ne brûle pas !). (©Terre-net Média)

Un échauffement traduit une perte d’énergie sous forme de chaleur, c’est-à-dire que le fourrage perd de sa valeur énergétique. D’un autre côté, l’élévation de température au-delà de 40°C provoque la réaction de Maillard : les protéines se lient aux fibres et deviennent de moins en moins digestibles. Le préjudice sur les valeurs énergétique et protéique du foin dépend de la température maximale atteinte et, dans une moindre mesure, de la durée de l’échauffement.

- < 40°C : préjudice quasi imperceptible.

- 40 à 60°C : odeur de pomme pourrie, acide. Si l’échauffement s’en arrête là, le foin sera gris, poussiéreux. Cela se traduit par 5 à 15 % de pertes de valeur énergétique et 10 à 30 % de baisse de digestibilité des protéines.

- 60 à 80°C : foin de couleur brun/tabac /caramel. Les pertes sont alors comprises entre 15 et 30 % en valeur énergétique et de 30 à 80 % en digestibilité des protéines.

- 80 à 90°C : foin de couleur brun/café/noir. Le risque incendie est alors maximal.

Après échauffement, les résultats d’analyse de fourrage s’interprètent avec précaution. La baisse de digestibilité des protéines ne sera pas perçue par les analyses classiques. La protéine est bien présente dans le fourrage mais sa digestibilité est inférieure à celle indiquée sur le bulletin. Malgré une excellente appétence lorsque ces foins sont exempts de moisissures, il importe de tenir compte de la plus faible valeur énergétique et protéique des foins « caramélisés » dans le rationnement.

Y a-t-il un risque sanitaire ?

Différents micro-organismes sécrétant des agents toxiques peuvent se développer sur des foins humides. Leurs effets sont peu connus. Les conséquences peuvent toucher la santé des animaux et des éleveurs. En cas de doute et si cela est possible, il convient de ne pas distribuer les balles aux animaux.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article