Maïs grain conservé humideEnsilé ou inerté, c'est un concentré d'économies

| par | Terre-net Média

Bien connu des éleveurs de porcs du grand Ouest, le maïs grain conservé humide se vulgarise chez les éleveurs bovins. Sa conservation permet de s'affranchir des coûts de séchage et de transport, un avantage sur le plan économique mais aussi écologique. Produit et conservé sur l'exploitation, il fait partie des leviers pour améliorer l'autonomie alimentaire grâce à sa forte concentration énergétique.

Chantier de broyage de grains de maÏs.  Chantier de broyage de grains de maïs. (©Watier Visuels)

Aujourd’hui, plus de 100.000 ha de maïs grain sont conservés en humide, soit environ 8 % de la production française. Ce mode de conservation simple et économique progresse de près de 10 % par an. Distribué directement aux animaux, le maïs grain humide est un aliment concentré dont l’amidon est plus lentement digéré que celui des céréales. Il convient bien aux animaux à l’engraissement (taurillons, porcs, volailles,…) et peut également venir enrichir en énergie une ration pour vaches laitières.

« La qualité nutritionnelle et sanitaire du maïs grain conservé humide dépend en majeure partie du taux de matière sèche à la récolte (de 38 à 24 % d’humidité) et du pourcentage de dégradation des épis qui doit être minime. Pour récolter des grains de bonne qualité sanitaire, il faut ajuster les réglages de la moissonneuse-batteuse quitte à ralentir le chantier pour mieux nettoyer », explique Jean-Georges Cazaux de l’Association générale des producteurs de maïs (Agpm). 

Les silos souples de 20 à 200 tonnes conviennent bien à l'inertage du maïs grain humide. Les silos souples de 20 à 200 tonnes conviennent bien à l'inertage du maïs grain humide. (©DR)

Deux modes de conservation du maïs humide co-existent. Pour ensiler, il est recommandé de récolter plus tôt, c’est-à-dire à une humidité supérieure à 32 %. Les grains sont directement broyés puis ensilés, la conservation anaérobie se faisant par acidification lactique. En grains entiers inertés, la conservation a lieu également en l’absence d’oxygène, mais cette fois, c’est le COqui inhibe l’activité enzymatique en occupant les espaces interstitiels entre les grains.

Le maïs grain humide broyé ensilé

L’ensilage des grains de maïs humides est réalisé dans des conditions plus humides et précoces que l’inertage. Aux alentours de 34 à 38 % d’humidité, le grain presque entièrement rempli, est encore suffisamment riche en eau pour assurer un bon tassement et chasser l’air de la masse afin de favoriser sa bonne conservation. « Il est nécessaire d’utiliser un broyeur spécifique et de broyer dès que la récolte est acheminée sur l’exploitation. Il faut généralement faire appel à un entrepreneur pour réaliser le chantier d’ensilage de maïs grain, indique Jean-Georges Cazaux. Afin de faciliter le tassement, la mouture doit être fine, 80 % d’un diamètre inférieur à 2 mm, surtout si le grain est trop sec, 32 à 30 %. »

« L’ensilage en boudin connaît un intérêt grandissant. Il faut disposer les boudins de façon à faciliter le désilage journalier du front »« L’ensilage en boudin connaît un intérêt grandissant. Il faut disposer les boudins de façon à faciliter le désilage journalier du front » (©DR)

Selon les besoins, la conservation du maïs grain humide broyé ensilé se fait en silo taupinière, couloir ou tour. « Depuis peu, l’ensilage en boudin connaît un intérêt grandissant. Il faut disposer les boudins de façon à faciliter le désilage journalier du front. »

Le maïs grain humide entier inerté

Le silo tour en acier vitrifié est réservé aux exploitations possédant de gros cheptels.Le silo tour en acier vitrifié est réservé aux exploitations possédant de gros cheptels. (©DR)

Pour bien conserver les grains entiers, le maïs grain humide doit être récolté entre 24 et 32 % d’humidité, puis immédiatement stocké dans un silo étanche à l’air. « Le choix du mode de conservation se fait en fonction de la surface en maïs à stocker et de la quantité consommée par les animaux. Pour moins de 10 ha, la solution la plus simple et le moins coûteuse consiste à remplir 800 kg de maïs entier dans un big-bag doublé d’une poche interne étanche à l’air (le big bag porteur n’est pas hermétique), conseille Jean-Georges Cazaux.

Le big bag reste la solution la plus simple pour les petits volumes.Le big bag reste la solution la plus simple pour les petits volumes. (©DR)

Au-delà de cette surface, mieux vaut préférer les silos souples, d’une capacité allant de 20 à 200 tonnes. Ces silos en plastique conviennent particulièrement bien à l’inertage. Rempli par le haut, le maïs est ensuite repris par le bas avec une vis équipée d’une fermeture hermétique, le sac se déforme et la toile s’abaisse au fur et à mesure du désilage. »

Le silo tour en acier vitrifié est réservé aux exploitations possédant de gros cheptels. Il est recommandé d’y installer un poumon pour gérer les changements de pression liés aux variations de températures.

Valeurs indicatives du coût du stockage du maïs grain humide ensilé ou inerté, en €/t de maïs équivalent sec. (Source : Arvalis Institut du Végétal)

Surface de maïs
5 ha
10 ha
15 ha
30 ha
60 ha
Quantité de maïs aux normes (t)
45
90
135
270
540
Mode de conservation
Maïs Grain Humide
M.G.H.
Broyé ensilé
Qté (t) MGHBE 34 % H2O
Vol. silo m3
Boudin €/t
Couloir €/t
Silo tour €/t
60
60
24
22
-
120
120
21
18
-
180
180
19
14
-
350
350
-
10
32
700
700
-
-
20
M.G.H.
Entier inerté
Qté (t) MGHEI 28 % H2O
Vol. silo m3
Big-bag, €/t
Souple, €/t
Silo tour €/t
55
70
18
-
-
110
135
16
23
-
160
200
-
20
-
320
400
-
18
32
650
800
-
-
20
Mais Sec
En cellule €/t
37
35
28
N.B : Article paru le 11 juin 2012.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Maïs épi
Il y a 84 jours
C'est le plus simple à la récolte, le plus économique et le plus simple à l'utilisation.
Répondre
pipo 1er
Il y a 91 jours
nous on recolte a l ensileuse avec un bec cueilleur et on le conserve en boule via une presse embaleuse ballots de 1000 kg tres facile pour l utilisation et tres bonne consevation
Répondre
Vincent via Twitter
Il y a 92 jours
Pour nous c'est stockage en sec, pour faire nos mélange de matières premières par la suite et distribution au dac
Répondre