Dossier Retour au dossier Maïs fourrage

Maïs fourrageEnsilage brins longs : les performances sont-elles au rendez-vous ?

| par | Terre-net Média

La technique de l'ensilage de maïs fourrage brins longs gagne du terrain dans l'hexagone. De plus en plus d'entreprises de travaux agricoles s'équipent de façon à réaliser des coupes de fibres longues tout en pulvérisant le grains. Après plusieurs études, Arvalis institut du végétal révèle cependant que cette méthode ne valorise pas mieux la ration par rapport à un ensilage conventionnel et qu'il faut en plus être plus vigilant sur la constitution des silos.

L'ensilage de maïs brins longs oblige d'insister sur le tassement du silo pour assurer sa conservation. De plus, il n'y aura pas de différences par rapport à un ensilage classique sur les performances laitières.L'ensilage de maïs brins longs oblige à insister sur le tassement du silo pour assurer sa conservation. De plus, il n'y aura pas de différences par rapport à un ensilage classique sur les performances laitières. (©Terre-net-média) Les équipes d'Arvalis institut du végétal se sont penchées sur l'ensilage de maïs fourrage brins longs. Cette technique consiste en une coupe longue des tiges et des feuilles (21 à 26 mm, voire 30 mm) et des grains pulvérisés. À titre de comparaison, la longueur de coupe de l'ensilage dit "conventionnel" varie entre 12 et 18 mm selon la teneur en MS.

Dans les campagnes, on entend dire que cet ensilage brins longs permettrait d'améliorer la rumination et la digestibilité du maïs. Mais qu'en est-il vraiment ?

Risque d'échauffement du silo et des performances laitières équivalentes

En s'appuyant sur de nombreuses références, les experts fourrage de l'institut expliquent « qu’en comparaison de l’ensilage "conventionnel", la densité des silos d’ensilage brins longs est équivalente ou inférieure (- 12 %). » C'est en effet dû aux grosses particules de fourrage. Plus la porosité du silo augmente, plus la qualité de conservation de l'ensilage peut être compromise (risque d'échauffement, vitesse d'avancement du front d'attaque à accélérer...), d'où la très grande importance de bien tasser les silos.

Au niveau des performances laitières des animaux, 10 essais ont été conduits pour comparer les deux techniques d'ensilage. Les performances s'avèrent alors équivalentes (production laitière et qualité du lait), sauf dans un seul essai mené en Allemagne (Ettle, 2017a) qui affiche une baisse d’ingestion significative avec le maïs en brins longs, sans pour autant pénaliser la production de manière significative. Selon Arvalis, « L’augmentation de la longueur de coupe ne semble donc pas constituer un levier permettant d’optimiser la valorisation de la ration. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Jeanneau
Il y a 87 jours
Très Bon commentaires et excellente enquête
Répondre