Dossier Retour au dossier Fourrage

Autonomie alimentaireEnrichir son ensilage de maïs en azote grâce aux plantes compagnes

| par | Terre-net Média

Pour améliorer la teneur en MAT du maïs ensilage, il est envisageable de l'associer à une plante compagne. Dans le cadre du programme Reine Mathilde, plusieurs associations ont été testées. La féverole et le haricot semblent être les mieux adaptés.

L'association maïs + haricot tarbais pour améliorer la teneur en protéine du maïs L'association maïs + haricot tarbais pour améliorer la teneur en protéine du maïs (©Reine Mathilde)

À l’issu de huit années d’essais pour améliorer l’autonomie alimentaire des élevages bovins bios, le programme Reine Mathilde dévoile ses résultats. Pour cet essai, il est question des associations maïs + plantes compagnes(Retrouvez tous les résultats d'essais du programme dans le sommaire tout en bas de l'article.)

compenser la faible teneur en protéines du maïs ensilage

Inspirés du mélange Maya (maïs + soja), les participants du programme Reine Mathilde ont testé diverses associations durant quatre ans pour déterminer la plante compagne la mieux adaptée à l'association avec le maïs en vue d'enrichir sa teneur en protéines.

Il semblerait que seuls la féverole et le haricot tarbais montrent des pistes intéressantes. En revanche, la féverole affecte le rendement total. Les experts rappellent : « La réussite de l’association est dépendante de nombreux paramètres : les dates et les densités de semis, l’écartement et l’arrangement spatial, la capacité à supporter un désherbage et la maturité conjointe à la récolte. »

La maturité à la récolte, la concurrence entre les deux plantes et la contribution au rendement (volume et MAT) sont les critères qui déterminent la plante compagne la mieux adaptée au maïs La maturité à la récolte, la concurrence entre les deux plantes et la contribution au rendement (volume et MAT) sont les critères qui déterminent la plante compagne la mieux adaptée au maïs (©Reine Mathilde) Si la féverole et le haricot tarbais semblent être de bonnes plantes compagnes, ils possèdent chacun leurs avantages et inconvénients :

FéveroleHaricot tarbais
Avantages- Contribue au rendement et à la teneur en MAT (MAT de la féverole : 16 %)

- Capacité à capter la lumière même avec une plante haute (grimpe)

- Teneurs en MS à la récolte (21 à 40 %) et en MAT (14-15 %)

- Facilité à désherber l'association si la plante est près du rang

Inconvénients

- Sénescente avant la récolte finale (perte des feuilles)

- Peut concurrencer fortement le maïs si elle est semée en même temps

- Ou peut disparaître si le maïs prend le dessus en cas de semis en deux temps

- Faible contribution au rendement dans les essais menés

- Coût élevé de la semence (600 €/ha)

Enfin, il est conseillé d'être prudent vis à mis des ravageurs qui s'attaquent aux cultures associées. Sur le semis, quelques composantes sont à prendre en compte :

- la densité du maïs doit être plus faible pour laisser de la place à la compagne, ce qui pénalisera le rendement final ;

- l'écartement inter-rang doit être large (> 75 cm) pour donner plus de lumière à la plante compagne ;

- les semis doivent être simultanés pour ne pas laisser le maïs prendre de l'avance ;

- la densité de la compagne doit être renforcée pour augmenter sa contribution au rendement ;

- la plante compagne peut être située près ou sur le rang de maïs (c'est le cas des plantes grimpantes) pour qu'il ait un effet de tuteur, en inter-rang (pour les grosses graines) pour limiter la concurrence entre les espèces mais cela ne permet pas de biner, ou en plein à la volé (pour les petites graines) ce qui empêche tout désherbage mécanique ;

- les graines qui ont une taille différente au maïs ne permettent pas de semer en un seul passage


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 9 RÉACTIONS


Patrice Brachet
Il y a 24 jours
J oubliais fumer normalement et apporter au stade genoux un complexe foliaire : 3litres de bore molybdene et 1 litre d une solution à base d algues ( gefimer) et en touche personnelle 70g de vitamine C (pas celle du véto car il y’a du sorbitol) Ce mélange permet aux plantes de se défendre contre les maladies c est naturel et nous on en met partout ; météo ,maïs prairies ( sur méteil épandre début mars) avantage gros apport d olgo,acides aminés vitamines ( algues) et presque pas besoin de complément minéraux pour les vaches ( 2 ans de recul) y compris taries et zéro problème de non délivrance on apporte tout aux plantes coût 40€/hectare
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 24 jours
Tu sème tout en suivant fin mai en condition poussante de façon que comme tu aura fin un faux semis tu auras éliminé une part des adventices et après ça pousse très vite petite astuce pour avoir une terre propre sème derrière méteil mais de grâce ne démarre pas sur des dizaines d hectares il faut tester chaque région chaque terrain répond différemment
Répondre
jonathan
Il y a 24 jours
A quelle date sème tu la fèverole, puis le maïs? Il y a forcément des adventices? Ta fèverole est levée avant le maïs ?
Répondre
Patrik Brachet
Il y a 24 jours
Jonathan on désherbe pas ! Faux semis .Semis un peu plus tard et la fève a 150 kg gère tu azoté toi mais au semis qu il ait de la vigueur Un conseil n en fait pas trop je ne connais pas tes conditions pedo climatiques
Répondre
jonathan
Il y a 24 jours
Comment désherbe tu le maïs avec la fèverole au pied
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 24 jours
Bonjour a tous déjà la féverole n ayant pas la même densité et même diamètre que le maïs il faut semer à la volée 150kg/ha ensuite un coup de déchaumeur à 8/10cm et après on sème le maïs semis le plus tard possible que les annuelles aient levées ensuite la féverole étant partout elle gère densité du maïs 10% de moins par contre irrigation ou bonne terre impératif ; il y a du monde à régaler ! Essayer sur une petite parcelle pour affiner chaque région étant différente pour l association Maïs / lablab on peut desherber propre chez Semmental ont la formule Bien réussi il y’a du volume !
Répondre
Jonathan
Il y a 25 jours
Bonjour Patrice avez vous essayer le mélange maïs + feverolle si oui quel itinéraire culturales du début jusqu'à la fin. Merci
Répondre
Chrislaut
Il y a 25 jours
Salut Patrice, concrètement tu fait comment au niveau de la densité du mélange maïs-feverole. Ça me semble le meilleur mélange pour chez moi en Bretagne... Merci de ta réponse.
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 25 jours
Comme d habitude pas toujours d accord : maïs labblab13,5de mat maïs féverole 14 de mat sans désherber mais ne pas semer trop tôt et pour la féverole préférer celle d hiver elle fait très peu de gousses que des feuilles ,dépasse les 2 m et concurrence très peu le maïs mais à réserver aux bonnes terres
Répondre