Dossier Retour au dossier Pâturage

Chez Franck Baechler (41)Du bale grazing pour complémenter les vaches mais aussi régénérer les sols

| par | Terre-net Média

Chez Franck Baechler en Sologne, les Angus passent l'année au pâturage. Lorsque la pousse de l'herbe ne suit plus, l'éleveur déroule du foin dans la parcelle pour complémenter les animaux. Ce système, appelé le bale grazing, a deux avantages : nourrir le troupeau à l'herbe et apporter de la matière organique au sol.

Franck Baechler élève des Angus et des brebis toute l'année à l'herbe. Installé depuis 2018 dans le Loir-et-Cher, il prône l'agriculture de conservation. Parmi ses pratiques, le bale grazing qui a un double effet : nourrir les animaux à l'extérieur lorsque la pousse de l'herbe ne suffit plus, tout en régénérant les sols. Il explique pourquoi et comment dans la vidéo ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

« Cette année avec la sécheresse, les repousses d'automne ont été trop tardives et les prairies ont souffert. J'ai déjà quasiment fini le tour de déprimage, il faut donc maintenant laisser l'herbe repousser. » Pour l'éleveur, pas question de rentrer son troupeau qui passe toute l'année dehors. « J'ai repassé les vaches au foin mais toujours en pâture. » Régulièrement, il déroule une balle dans la parcelle, c'est ce qu'on appelle le bale grazing.

Le troupeau est parqué sur une prairie temporaire pauvre sur lequel l'éleveur leur distribue le foin : « Cette parcelle était auparavant en culture mais elle a une teneur trop faible en matière organique. Ce n'est pas le tout de semer de l'herbe, il faut aussi "remettre le sol en route". Pour ce faire, j'ai plusieurs options comme apporter du compost, mais j'ai choisi de dérouler les ballots de foin sur la parcelle. Les vaches ne vont pas tout manger et vont en piétiner une partie. Ça pourrait paraître comme du gâchis mais ça ne l'est pas car ça permet de régénérer les sols de façon économique. » Autre point positif soulevé par l'éleveur : « Il n'y a pas d'arbre dans la parcelle, le foin leur permet aussi de se frotter. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Raphaël
Il y a 226 jours
Partenait avécrit vous
Répondre
toto
Il y a 227 jours
L'argument ultime c'est quand même, "le foin leur permet aussi de se gratter"
niveau 0 du journalisme agricole
Répondre
Pffffff
Il y a 227 jours
Et bien là on a atteint le sommet de l’incompétence en therme de la gestion des stocks et de la total ignorance agronomique. Un bon couvert et aucune bestiole à tous piétiner donnera plus de résultat.
Répondre