Betteraves fourragèresDes semences activées pour assurer la qualité et la conservation de la culture

| par | Terre-net Média

Alors qu'elles sont déjà bien installées pour les betteraves sucrières, les semences activées gagnent des parts de marché en betteraves fourragères. L'ADBFM rappelle que cette technologie permet d'homogénéiser la levée de la culture pour la rendre plus résistante face aux ravageurs.

Une parcelle de betteraves plus homogène sera plus résistante aux ravageurs et les interventions mécaniques seront facilitées.Une parcelle de betteraves plus homogène sera plus résistante aux ravageurs et les interventions mécaniques seront facilitées. (©CC)

L'ADBFM (association pour le développement de la betterave fourragère monogerme), qui regroupe les établissements semenciers concernés par cette espèce, se félicite des parts de marché que gagnent les semences de betteraves activées. En effet, de plus en plus de variétés sont proposées en semences activées.

Bien que ces semences représentent un surcoût d'environ 30 €/ha, l'ADBFM assure que l'éleveur a de quoi s'y retrouver.

Une levée de qualité pour une culture homogène

L'activation des semences consiste à initier les toutes premières étapes de la germination : « L’imbibition des semences est stoppée avant que l’embryon qu’elles contiennent ne commence sa croissance. Les semences sont ensuite séchées pour assurer leur bonne conservation. » Cela permet d'homogénéiser la levée des plantules et gagner en vitesse d'émergence, notamment lorsque les conditions météorologiques sont difficiles. L'association affirme : « Une population de betteraves plus homogène réduit les pertes de plantes liées aux attaques de ravageurs, permet de faciliter les interventions de désherbage ainsi que la récolte des betteraves en présentant un calibre plus homogène des racines. Une récolte effectuée dans de bonnes conditions est la première assurance de la bonne conservation des betteraves fourragères et donc d’un aliment à la qualité préservée. »

« Les garanties offertes par l’activation des semences deviennent plus importantes au regard de l’interdiction des néonicotinoïdes qui protégeaient les jeunes betteraves des insectes du sol et des pucerons. Une culture de betteraves plus homogène sera moins sensible aux attaques des ravageurs qui privilégient souvent les plantes les plus faibles et les plus chétives. Avec le développement des méthodes de désherbage mécanique, l’homogénéité de la culture revêt également une plus grande importance car elle facilite ces interventions et les rendent plus efficaces. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article