Dossier Retour au dossier Pâturage

PâturageAprès un été bien sec, que peut-on espérer de la pousse d'herbe à l'automne ?

| par | Terre-net Média

Si la sécheresse a rythmé cette saison estivale, on peut encore miser sur l'automne pour rattraper un peu la situation. En effet, il va bientôt y avoir de l'herbe en quantité et qualité à aller chercher au pâturage dès le retour des pluies.

Pâturage troupeau laitierJusqu'à 2 t MS/ha à aller chercher au pâturage à l'automne. Un plus non négligeable pour garder du stock et faire quelques économies. (©Terre-net Média)

Du jaune : voilà la couleur qui a prédominé cet été dans les herbages. Avec la sécheresse, les quantités de matières sèches ne sont pas au rendez-vous. Les systèmes pâturant ont beaucoup souffert et nombreux sont ceux qui ont déjà entamé les stocks hivernaux.

Retrouvez ce témoignage réalisé début août > Éleveur sarthois, A. Doguet souffre pour ses vaches sonnées par la sécheresse
Et celui de Vincent Delargillière, éleveur dans l'Oise : « Avec la sécheresse, je revois mes choix techniques »

Mais les gros coups de chaud maintenant passés, il faut avancer. Et justement, peut-on espérer un rattrapage avec la production d'herbe automnale ? Il est temps de s'y pencher...

Pousse et valeurs alimentaires de l'herbe d'automne

Le retour de la pluie favorise les repousses et les quantités d'herbe à aller chercher à l'automne ne sont pas négligeables : environ 1 à 2 t MS/ha. À noter : la reprise est variable selon les espèces (dactyle > fétuque élevée > ray-grass anglais).

Côté qualité, les valeurs alimentaires sont comparables à celles du printemps. Ci-dessous un tableau comparatif pour une association ray-grass anglais - trèfle blanc en condition de pâturage tournant (étude Valherbe CA Pays de la Loire) :

Déprimage

(avant 31 mars)

Printemps

(du 1er avril au 14 juin)

Automne

(après le 1er septembre)

MS (%)18,218,820,5
UFL (/kg MS)1,010,990,94
PDIN (g/kg MS)161128142
PDIE (g/kg MS)116104106
P (g/kg MS)4,84,14,1
Ca (g/kg MS)6,277,7
Pour aller plus loin, découvrez le témoignage d'un éleveur allaitant de l'Orne pratiquant le pâturage tournant d'automne sur la fiche Autosysel : Quentin Legeay (61) : « L'herbe d'automne : un fourrage de très bonne qualité »

Pâturage ou fauche : il faut exploiter ce fourrage

En ce qui concerne la conduite, difficile de miser sur la fauche car les créneaux favorables se font plus rares. Mieux vaut opter pour la solution la plus économique : le pâturage. Mais dans ce cas, quelques règles à respecter :

- Opter pour un chargement modéré (environ 60 ares/VL, à adapter en fonction de la quantité d'herbe)

- Pratiquer le pâturage tournant pour éviter un surexploitation de la parcelle (hauteur de sortie : environ 5 cm, pas moins),

- Préférer une distribution du fourrage complémentaire le soir pour maximiser l'ingestion d'herbe sur pied,

- Veiller aux conditions de portance de la prairie et réduire le temps de pâturage en cas de mauvais temps (pour rappel en 4h, les vaches peuvent consommer 7 à 8 kg MS si elles n'ont pas été alimentées avant de sortir).

Le pâturage du printemps se prépare à l'automne.Autre aspect parfois oublié : le pâturage d'automne présente un fort intérêt pour le prochain printemps. En effet, un pâturage ras favorisera l'accès à la lumière des talles des graminées, permettant ainsi un bon nouveau départ au printemps.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


la barbe 38
Il y a 22 jours
avant de pensé a faire paturé il faut déja que de l'herbe pousse ! avant il faut que la pluie tombe car sinon se sera la troisième année ou avant de rentrées les vaches dans les batiments ,elles aurons tout manger le foin
Répondre
steph72
Il y a 25 jours
La meme chose pas d'herbe et s'il ne vient pas au minimum 50 mm c'est fini l'herbe ne repoussera plus.
Vu les changements climatiques tout miser son systeme fourrager sur l'herbe
Répondre
Montbatrie
Il y a 25 jours
voilà 3 ans que notre secteur est en crise sécheresse de niveau 4. Nous n'avons plus d'espoir pour les prairies permanentes paturées. La flore est totalement dégradée quand elle existe encore. Par endroit ce n'est plus que de la terre.
Plus personne ne sème de dérobés.
Dorénavant, seule les PT récoltées au printemps nous permettront de nourrir les animaux jusqu'à avril 2021.
Répondre
SPEA 44
Il y a 25 jours
Il faut surtout savoir attendre et ne pas commencer le pâturage dès que ça reverdit. Idéal, stade 3 feuilles de la graminée, puis réduire fortement à l'auge, pour aller chercher cette herbe.
Répondre