Mélangeuse KeenanCédric Etienne reste « in Touch » avec ses nutritionnistes

| par | Terre-net Média

Depuis le printemps dernier, le fabricant de remorques mélangeuses Keenan a mis en place un service de nutrition en ligne. Au centre d'appel « in Touch », des nutritionnistes veillent quotidiennement sur les rations des clients.

Keenan in touch Cédric EtienneLe boîtier connecté "Pace" indique à Cédric Etienne le poids des aliments restant à charger et le nombre optimal de tours de rotor. Par internet, le boîtier transmet instantanément la ration du jour au centre "in Touch" de Keenan. (©Terre-net Média)

« Mes vaches ont gagné 1,5 à 1,8 litre par jour depuis le passage en ration mélangée. Je cherchais à gagner en précision et il n’y a pas photo : les vaches sont mieux, les bouses plus homogènes, il y a moins de problèmes métaboliques et de soucis au vêlage », observe Cédric Etienne, éleveur de 65 Prim’holsteins à 9.500 kg/VL, à Baguer-Pican en Ille-et-Vilaine. En ration mélangée depuis deux ans, il a acheté l’été dernier une mélangeuse Keenan reconditionnée de 20 m3 à 32.000 euros, amortie sur sept ans. L’éleveur a opté pour le service de nutrition in Touch associé au boîtier connecté Pace de la mélangeuse. « J’appelle régulièrement le centre in Touch, notamment pour reformuler la ration lors de la transition alimentaire avec le nouveau maïs par exemple. Ils sont sympathiques et réactifs ».

Centre d’appel breton

Relié au système de pesée de la mélangeuse, le boîtier Pace indique la quantité et l’ordre de chargement des fourrages et concentrés ainsi que le nombre optimal de tours de rotor à effectuer entre chaque chargement afin de garantir la bonne structure physique de la ration. Le boîtier est connecté à internet par modem au centre in Touch de Keenan, basé à Dol de Bretagne (35).

Toutes les données sont analysées au jour le jour. Si un écart est repéré entre la ration distribuée et la ration établie par l’éleveur ou la production de lait, alors les nutritionnistes du centre d’appel Keenan sont alertés automatiquement. L’éleveur cale et modifie sa ration sur internet, accompagné s’il le souhaite par un nutritionniste. Il peut également renseigner les prix des aliments et la production de lait au tank afin de calculer l’efficacité alimentaire de son troupeau, ses marges sur coût alimentaire, ses kilos de concentrés par litre de lait, ses bilans de consommation, ses calculs de stock, etc.

Centre d'appel in Touch KeenanAu centre d’appel in Touch de Dol de Bretagne, quatre jeunes ingénieurs conseillent les clients sur leurs rations. (©Terre-net Média)

750 €/an

Démarré en avril dernier en France, le service in Touch compte désormais un millier d’élevages laitiers et 200 élevages de bovin viande. « Les éleveurs apprécient ce service et valorisent énormément la relation en direct avec un nutritionniste », constate Celia Lecoq, responsable développement in Touch chez Keenan. « Le téléphone permet de lever la barrière de l’informatique pour certains éleveurs qui ne sont pas à l’aise ou qui n’ont pas accès à internet. »

Le centre in Touch de Dol de Bretagne reçoit une trentaine d’appels par jour d’éleveurs qui souhaitent modifier leur ration, ajouter un nouvel aliment, transmettre des données d’analyse de fourrage ou de contrôle laitier… « Nous appelons également les éleveurs lorsque l’on reçoit des alertes. Par exemple, s’il n’y a plus d’enrubanné dans le mélange depuis trois jours, nous appelons l’éleveur pour rééquilibrer la ration, explique-t-elle. Nous leur envoyons un email de bilan alimentaire avec des références régionales et nous les contactons au moins une fois tous les trois mois. » L’abonnement coûte 750 euros par an, quelle que soit la taille du troupeau.

Une efficacité alimentaire de 1,4

Cédric Etienne apprécie le système Pace qu’il juge pratique et précis grâce à l’écran de pesée visible durant le chargement de la mélangeuse. « Le boîtier me permet d’avoir une ration homogène tous les jours, tant sur la quantité de chaque aliment que sur la structure de la ration. Il suffit de rentrer le nombre de vaches à nourrir, pas besoin de prendre sa calculette et risquer de faire des erreurs ou de gaspiller des aliments. »

L’efficacité alimentaire de son troupeau atteint 1,4 kg de lait par kg de matière sèche ingérée. Adhérent à un Ceta, Cédric Etienne a calculé une marge sur coût alimentaire de 7€/VL/J. Il travaille également depuis plusieurs années avec un nutritionniste indépendant, dont il a souhaité garder les conseils même après avoir souscrit au service in Touch.

L’éleveur prépare ses rations génisses et taries à la mélangeuse pour trois jours. Cédric Etienne prévoit une demie-ration VL par vache tarie à laquelle il ajoute de la paille, des minéraux pour le tarissement et du chlorure de magnésium. « L’alimentation des taries s’est nettement améliorée. Avec le mélange, elles ne peuvent pas trier à l’auge ce qui permet de leur faire ingérer suffisamment de paille. »

Distribution mélangeuse Keenan Grâce à l’ajout d’un boîtier démultiplicateur, le petit tracteur Renault de 75 chevaux suffit à entraîner les pâles de la Keenan de 20 m3. (©Terre-net Média)

S’adapter au pâturage

Le boîtier Pace intègre différentes rations (laitières, taries, génisses, taurillons,…) et a été développé par les Irlandais pour s’adapter à la gestion de l’herbe. « En période de pâturage, l’éleveur a le choix entre quatre rations selon son estimation de la quantité et de la qualité de l’herbe consommée chaque jour », détaille Simon Planard, responsable technique in Touch.

Pour François Derot, le directeur de Keenan France : « le service in Touch est complémentaire au travail des nutritionnistes Keenan présents sur le terrain. Et si l’éleveur le souhaite, nous travaillons en toute transparence avec ses entreprises partenaires : techniciens d’aliment, conseillers en élevage, conseils de gestion, fabricants de robot de traite,… »

« Depuis 2005, l’efficacité des aliments composés par litre de lait diminue partout en Europe, avec des conséquences directes sur le profit des éleveurs », constate Gerard Keenan, le président de la société irlandaise. « Notre savoir-faire s’élabore principalement autour de la connaissance de la structure physique de la ration et de l’amélioration de l’efficacité alimentaire en fonction des fourrages et aliments disponibles. La rentabilité et la viabilité des élevages en dépendent. » Après l’Irlande et le Royaume-Uni, la France accueille le deuxième centre in Touch. Un autre ouvrira prochainement à Pékin.

Keenan se lance dans la location

Depuis peu, Keenan France propose de louer une mélangeuse pour une durée de trois ans. Pour François Derot, « la location évite d’avoir à amortir l’achat d’une mélangeuse. Cette solution peut s’avérer pertinente pour les exploitations en transition, en installation, ou qui n’ont pas les moyens d’acquérir définitivement une mélangeuse. Par exemple, le loyer d’une mélangeuse de 14 m3 se situera entre 420 et 470 €/mois. » Le matériel sera repris à la fin du contrat de trois ans à un prix convenu au départ.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article