Dossier Retour au dossier Temps de travail

Astreinte en élevage laitierLes modes de conduite et les équipements pour limiter le temps de travail

| par | Terre-net Média

Les éleveurs sont bien loin des 35 h/semaine mais savez-vous réellement combien d'heure vous faites ? Et combien de temps passez-vous sur chaque poste de l'élevage ? Éléments de réponses et exemples concrets pour gagner du temps sur le travail d'astreinte en élevage laitier avec une étude de la chambre d'agriculture de Bretagne.

Distribution de la ration aux vaches laitièresAlimentation du troupeau, traite, soins aux veaux... : autant de postes chronophages sur l'élevage. Pourtant, plusieurs solutions permettent de grappiller quelques minutes chaque jour. (©Terre-net Média)

La chambre d'agriculture de Bretagne a mené une étude sur le temps de travail en élevage laitier. Une trentaine d'exploitations ont mesuré durant une semaine en hiver et une semaine au printemps leur temps passé sur chaque tâche d'astreinte (la traite, le soin aux animaux, l'alimentation, le raclage, le paillage et la gestion du pâturage au printemps). En voici les moyennes :

Le troupeau moyen étant de 73 vaches laitières, le travail d'astreinte s'élève à 58 h/semaine en hiver contre 44 h/semaine au printemps (accès au pâturage). Le temps passé sur chaque tâche fluctue selon l'équipement, notamment de traite pour ce cas précis où l'éleveur gagne jusqu'à 10 minutes/semaine/vache grâce au robot. Enfin, la semaine de travail s'étale du lundi au samedi avec une moyenne de 9 h/j/UTH en semaine puis 5 h/UTH le dimanche.

Pour l'élevage des génisses, les experts ont pu calculer un temps de travail total de l'élevage du veau en phase lactée jusqu'au premier vêlage (à 27 mois en moyenne) ; il s'élève à 15 h/génisse.

« Par rapport à 15 ans en arrière où nous avions déjà réalisé cette étude, on remarque que le cheptel moyen s'est agrandi puisqu'on est passé de 41 à 73 vaches en moyenne, explique Nadine Abgrall de la chambre d'agriculture. Le temps passé par animal a diminué (- 9 min/animal/semaine) mais le travail d'astreinte a quant à lui augmenté en lien avec l'augmentation du nombre de bovins. Seuls les élevages ayant automatisé la traite ont réussi à maintenir le même temps de travail par semaine et par UTH. »

« En extrapolant ce temps de travail hivernal à l'année entière, un troupeau de 150 VL et la suite demande 6 070 heures d'astreinte par an. Travail qui pourrait être réalisé par un collectif de 3 associés. »

Comment gagner du temps en élevage ?

Selon les postes, la charge de travail varie d'une exploitation à l'autre en fonction de sa conduite et de ses équipements :

- La traite :

On l'a vu, le temps n'est pas le même entre un élevage équipé en salle de traite et un autre en robot. C'est logique.

En ce qui concerne la traite manuelle, la différence se fait aussi sur le temps passé à rassembler les vaches, la façon de traire et le nettoyage. Cela dépend aussi du nombre de trayeurs et des équipements, types chiens électriques, salle de traite de plain pied, racleur, karcher, configuration du parc d'attente...

Redécouvrez la modernisation de salle de traite chez Denis Mousset (61) où la 2x4 suffit pour traire 110 vaches en 2 heures

- Les veaux :

Une tâche sous-estimée et pourtant chronophage : l'élevage des veaux et des génisses. Les conseillers de la chambre ont remarqué pour ce poste que le temps passé variait selon l'aménagement de la nurserie, le nombre de repas distribués et le type de lait (entier ou poudre).

- L'alimentation du troupeau :

Un gros poste qui comprend la préparation de la ration, le nettoyage des silos, la distribution des fourrages, le nettoyage de l'auge (et le remplissage de la cuisine pour les cas en robot d'alimentation), le broyage des céréales et l'approvisionnement de cellules en concentrés. Le temps passé varie du simple au double et dépend principalement du matériel de distribution mais aussi de la conduite. Ce sont les cas où le circuit et l'alimentation sont simplifiés (ex : ration complète) que le temps de travail est le plus réduit.

Retrouvez plus de détail sur cette étude dans le webinaire correspondant ci-dessous ou dans la fiche technique dédiée en lien.

Cliquez sur l'image pour lancer le replay du webinaire

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 12 RÉACTIONS


Jean
Il y a 15 jours
Pourquoi ne parle t’on pas de la monotraite? c’est quand meme le systeme qui est le plus efficaces en temps de travail. Present majoritairement dans les systeme tout herbe. ce sont sont les systemes les plus performant economiquement surtout lorsque l’on calcul la remuneration a l’heure travaillé
Répondre
Nono
Il y a 23 jours
Moi' je suis en montagne ,J ai mes parcelles les plus proches à 500m'mes vaches font jusqu à 1km900 pour aller sur des parcelles
J e suis en pipeline et chaîne fumier 33 laitieres et 20 génisses
Calculer déjà le temps pour les mener au pré plus nettoyer les établies, et silo je donne toutes à la brouette 'je ne peux pas rentrer dedans avec tracteur
L hiver je passe 9h que pour les bétes
Malade ou pas il faut aller au boulot


Répondre
Terminé
Il y a 24 jours
Éleveur, en voie de disparition, encore une étude de la chambre d agriculture responsable de la disparition de l agriculture française, qui ne défend plus ses agriculteurs, qui ne les respecte plus du tout. L agriculteur est à des années lumières de la législation du droit du travail en France. La seule profession qui travaille sans revenus. Ici on parle du temps, de la technique, sauf du plus important le bien être de l eleveur profession aujourd'hui non reconnue par la société et non renumeree. Le Véto prend le double le dimanche et jours fériés comme les autres, pour réparer le robot la nuit c est combien ??. L eleveur est bien le guignol dans tout cela ! Un esclave moderne de 2020 il faut le dire. Encore un sujet très mal abordé par Web agri qui ne prend pour référence que son dieu qu est les chambres agri.... Corruption oblige... Ce n'est pas de l indépendance...
Répondre
titian
Il y a 24 jours
De toute façon le pays est en marche pour délégué sa production, si toute fois ce territoire correspond encore à cette définition.
Répondre
Patrice
Il y a 24 jours
Déléguer oui mais attention la délégation peut couter très cher personnellement on en a fait la triste expérience
Répondre
steph72
Il y a 25 jours
Pourquoi pas déléguer les travaux aux cultures?
Des pays comme L'irlande ou les Pays Bas le font,le matériel devient hors de prix et on ne peut pas tout faire,l'elevage est déja chronophage . Le robot enleve certes de l'astreinte mais il faut accepter tout les jours d'etre dans le bureau devant l'ordinateur
Répondre
Lau
Il y a 25 jours
Bonjour
Sujet très intéressant qui montre le décalage important des éleveurs laitiers par rapport à d autres catégories professionnelles. Cependant je reste sur ma faim car il manque des chiffres ... Comment conserver une bonne rémunération des heures travaillées si je dois investir dans l automatisation et la maintenance de robots et autres matériels? Cette démarche conduit très souvent à l augmentation de la production et de l endettement. La valeur ajoutée fout le camp chez nos fournisseurs. .. et si c était les heures d astreinte qui permettent de dégager un bon revenu.? L étude de la chambre devrait aller jusqu'au revenu disponible par heure travaillée pour être crédible, en l état elle pousse au sur investissement.
Répondre
Stan
Il y a 25 jours
Le temps de travail dépendra de l'argent qui est investi forcément un GAEC peu emprunter plus d'argent pour le mettre dans l'exploitation sur l'équipement et du nombres d'UTH quand faut changer les bêtes de parcelles et si y a traite manuelle
Si les champs sont éloignés à 3 km tu passe plus de temps sa demande plus de mains d'œuvre.
Répondre
Eric Tanguy
Il y a 25 jours
Je voudrais rajouté la fatigue physique et psychologique les problèmes qui augmente en lien direct avec l'augmentation de l'activité professionnelle
Et la cerise sur le gâteau tous les soucis personnels que l'on ne voit pas etant donner que l'on a qu'une obsession conserver son outil de travail pour conserver une dignité et un semblant de revenu quant cela est possible
Bon courage à tous
Répondre
step72
Il y a 25 jours
IL y en a qui sont bien lobotomisés par la télé
Répondre