Ration vaches laitièresLes alternatives au tourteau de soja retenues par les éleveurs

| par | Terre-net Média

Utiliser du tourteau de colza, implanter de dérobées, miser sur un ensilage d'herbe de meilleure qualité, toaster de la féverole, se convertir à la bio... Le groupe d'éleveurs français et belges du projet Protecow a réalisé plusieurs simulations pour remplacer le tourteau de soja dans la ration de leurs vaches laitières.

Vaches laitières à l'augePeut-on se passer de soja pour le troupeau laitier ? Oui, de partiellement à totalement selon l'alternative choisie. (©Terre-net Média)

Si le tourteau de soja présente de nombreux avantages (riche en protéines et en énergie, bonne conservation, simplicité pour le calcul de la ration...), il reste un produit d'import soumis à la volatilité des marchés et de plus en plus décrié. Comme ils l'expliquent dans la vidéo ci-dessous, les éleveurs du groupe transfrontalier Protecow (français et belges) se sont penchés sur les alternatives possibles.

1/ Utiliser des tourteaux de colza à la place du soja :

Les éleveurs ont simulé sur une ferme type de 100 VL à 9 700 l/VL/an et sur 35 ha le remplacement en totalité du soja par deux types de tourteaux de colza : un tanné et un non tanné. Résultat : 1 150 kg de soja en moins/VL/lactation, augmentation du niveau de production et une meilleure marge nette.

>> Découvrez la simulation complète dans la fiche technique Utiliser des tourteaux de colza à la place du tourteau de soja

2/ Implanter des dérobées pour augmenter la quantité d'herbe dans la ration

Sur cette même ferme type, les éleveurs ont simulé l'implantation de RGI après les céréales afin de le valoriser en ensilage pour les vaches laitières et génisses et ce, grâce à deux coupes d'herbe. Dans ce cas, l'exploitation parvient à remplacer partiellement le tourteau de soja (- 14 %, soit une économie de 16 t/an), tout en conservant le niveau de production.

>> Retrouvez tous les résultats sur la fiche technique Implanter des dérobées pour augmenter la quantité d’herbe dans la ration

3/ Porter une attention particulière à la qualité de l'ensilage d'herbe

Cela consiste principalement à récolter au moment permettant d'améliorer sa teneur en protéines et en énergie. La différence entre un ensilage moyen et un autre de qualité va jusqu'à 1,6 point de MAT et 0,7 UFL d'écart, ce qui n'est pas négligeable. Dans l'exemple pris par le groupe, cela permet de remplacer jusqu'à 23 % du tourteau de soja, soit une économie de 18 t/an pour les 100 VL, tout en conservant le niveau de production.

>> Tous les détails sont dans la fiche technique Porter une attention particulière à la qualité de l’ensilage d’herbe

4/ La féverole toastée pour produire ses concentrés à la ferme

Mettre en place une féverole de printemps sur l'exploitation permet d'en distribuer la graine toastée aux vaches en lactation dans la ration hivernale. Dans le cas type, elle remplace 22 % du tourteau de soja et, avec un bon rendement de la féverole, améliore la marge nette de l'exploitation.

>> Pour en savoir plus sur la mise en place de la technique, consultez la fiche Produire une partie de ses concentrés à la ferme grâce à la féverole toastée

5/ Passer au bio intensif

Les éleveurs entendent par là une conversion à l'agriculture biologique tout en conservant un niveau de production élevée. Certes, le niveau de production diminue mais la marge nette peut quant à elle s'améliorer.

>> Retrouvez cette simulation dans la fiche technique Se convertir à l’agriculture biologique en conservant un niveau de production élevé


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article