Conseil de nutritionnisteLa nutrition des vaches taries : la base d'une bonne lactation

| par Cabinet de nutrition BDM | Terre-net Média

On ne le redit jamais assez : une bonne lactation se prépare au tarissement. Pour les vaches laitières comme allaitantes, veillez à déconcentrer suffisamment les rations, mais sans faire de transition alimentaire radicale. Jonathan Riocourt, nutritionniste indépendant du cabinet BDM livre quelques conseils.

Alimentation vaches tariesLa fibre dans l'alimentation des vaches taries a aussi pour objectif de développer le rumen et la capacité d'ingestion durant la lactation à venir. (©Terre-net Média)

Afin de garantir un bon colostrum, une bonne santé du veau, une bonne reproduction et un bon démarrage en lactation, la vache doit disposer d’une bonne ration avant vêlage.

Ni prendre ni perdre de l’état

Avant de se pencher sur les rations des vaches taries, il faut que les conditions de tarissement soient optimales : statut sanitaire, état corporel, logement.... L’état corporel a une forte importance. En effet, l’animal ne doit ni prendre d’état, ni perdre d’état durant cette phase. Il est conseillé d’avoir une vache à 3-3,5 points de note d’état corporel (NEC) au tarissement (en Prim’holstein). En cas de NEC trop élevée, les risques d’acétonémie en début de lactation sont accrus.

Une vache tarie, comme les génisses 1,5 - 2 mois avant vêlage, doit recevoir une ration spécifique durant cette phase, afin de nourrir son veau et préparer son début de lactation pour le mieux. Pour cela, il est important d’avoir une ration mélangée :

  • à fort volume afin de concurrencer la place prise par le foetus, et ainsi favoriser une ingestion maximale en début de lactation. Ce volume doit être apporté par la consommation de fourrage grossier (paille de blé, triticale ou orge).
  • équilibrée à 0,8 UFL et 11,5-13 % MAT/Kg de MS, avec un taux d’amidon minimal et une teneur en cellulose brute maximale.
  • utilisant un minéral vache tarie, type 14/6/8, afin de répondre aux besoins de l’animal, et aux besoins du fœtus (iode, vitamine E, sélénium…).

Afin de garantir une BACA faible, et une bonne délivrance de l’animal post-partum, 70 - 80 g de chlorure de magnésium peuvent être apportés les trois dernières semaines avant terme. Cela est d’autant plus important quand les rations types ne peuvent pas être respectées. C’est l’exemple des élevages où il y a absence d’ensilage de maïs.

Ration type vaches laitière taries :

4,5 kg de paille
18 kg d’ensilage de maïs
1,2 kg de tourteau de colza
1 kg de tourteau de soja 48
1,2 kg de céréales
150 g minéral 14/6/8
+ 70 g de chlorure de magnésium (3 semaines avant terme)

La paille d’orge (à proscrire en lactation à cause de son manque d’efficacité mécanique) peut être utilisée durant cette phase, au même titre que la paille de blé ou de triticale.

bouse vache tarie Des bouses bien moulées sont signe
d'une bonne ration pour les taries (©DR)

Les ensilages d’herbes, les luzernes sont à éviter. En effet, ces fourrages apportent souvent trop de calcium à l’animal, ce qui accroît les risques de fièvres vitulaires au vêlage.

Des pierres à sel peuvent être données aux vaches taries, mais il est important de suivre les œdèmes mammaires. Une bonne structure de ration vache tarie est facile à reconnaître par l’observation des fèces. En effet, ceux-ci doivent être bien moulés et se rapprocher au maximum d’un « crottin de cheval ».

25 à 50 % de la ration des VL

Par praticité, il peut-être plus simple de réaliser en ferme un mélange avec comme base la ration du troupeau vache laitière. Il faut garder de 25 à 50 % de la ration VL par VT. Il suffit ensuite de rajouter le minéral spécifique, le chlorure de magnésium et de la paille à volonté.

Pour de grands troupeaux, avoir deux lots de VT est intéressant. Un premier avec une ration VT normale, et un second lot d’animaux (15 jours avant terme), avec une ration plus concentrée, pour préparer la flore microbienne du rumen à la ration lactation.

Pourquoi la ration ne doit pas être trop concentrée ?

L’équilibre chimique de la ration VT est important : une ration trop riche, favorise une trop forte croissance du veau, et une augmentation de l’état corporel de l’animal.

Génétiquement, en début de lactation, la vache laitière a comme principal objectif de produire du lait, sans être trop regardante sur sa perte d’état corporel. Il est donc crucial de développer un volume ruminal important durant le tarissement afin de favoriser une ingestion maximale d’UF et MAT en début de lactation, nécessaire à la couverture des litres de lait.

En cas contraire, ou en présence d’animaux trop gras en début de lactation, la libération accrue d’énergie par voie graisseuse, favorise l’accumulation de corps cétonique au niveau du foie, d’où une possible acétonémie. Le monopropylen-glycol peut être utilisé en début de lactation pour combler ce manque d’énergie, mais celui-ci est trop onéreux pour être utilisé systématiquement. Mieux vaut donc privilégier une bonne ration vaches taries et surveiller les NEC.

Par ailleurs, des rations trop riches favorisent également des risques importants d’œdèmes mammaires et des déchirements de tissus mammaires. »

En vaches allaitantes

En bovins viande, les objectifs restent les mêmes, produire un veau par an en bonne santé.

Pour cela, la facilité de vêlage, la qualité du colostrum, la bonne délivrance de l’animal et une bonne reproduction sont primordiaux. La préparation au vêlage d’une vache allaitante doit donc être prise avec sérieux.

Les bases de rationnement sont les mêmes qu’en bovins lait. Juste des concentrations moindres peuvent être admises :

- 0,75 UFL et 8-9% MAT/Kg de MS
- un taux d’amidon minimal
- une teneur en cellulose brute maximale.

Au vêlage, nous recherchons une ration équilibrée à 11-12 % MAT et 0.85 UFL dans l’idéal, afin de favoriser la production d’un lait de qualité en quantité pour le veau. N’oublions pas que l’indice de consommation est faible quand le veau est jeune. Le lait reste également l’aliment le plus rentable pour l’éleveur.

N.B : Article paru le 13 octobre 2015.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article