Alimentation animaleLa gamme d'aliments Timafeed pour réduire la dépendance aux protéines

| par | Terre-net Média

Timac agro, bien connue en nutrition végétale, lance sa gamme d'aliments Timafeed. Ils permettraient aux éleveurs de remplacer une partie de leur correcteur azoté et ainsi réduire leur dépendance aux protéines importées.

Timac agro lance sa gamme en nutrition animale avec Timafeed Boost.Timac agro lance sa gamme en nutrition animale avec Timafeed Boost. (©Timac agro) Timac agro présente sa gamme d'aliments Timafeed pour ruminants. Il s'agit d'un mélange d'urée et de matières premières sans OGM. L'objectif : améliorer l'efficacité de la ration tout en remplaçant une partie du correcteur azoté pour réduire la dépendance aux protéines importées et ainsi répondre aux besoins des filières non OGM.

Les experts de l'entreprise expliquent : « Ce processus permet une libération contrôlée de l’azote qui se synchronise mieux avec l’énergie. Cela donne une ration moins acidogène qui favorise la stabilité du pH ruminal, donc un fonctionnement optimal de la flore digestive. »

Le premier produit de la gamme est Timafeed Boost : au noyau de base s'ajoutent des matières premières de haute valeur nutritionnelle et des prébiotiques pour une action rumino-stimulante et un développement de la flore ruminale. Timac agro avance : « Plusieurs essais dans des universités et des élevages de référence ont montré que le remplacement d’un kilo de correcteur azoté par 400 g de Timafeed Boost permet un gain de 1,4 l/VL/j, à taux constants. Même impact positif sur la croissance des jeunes bovins : le remplacement d’un kilo de soja par 400 g de Timafeed Boost, sur la 2e partie d’engraissement, a fait gagner 45 kg de carcasse et a augmenté le GMQ de 250 g sur toute la durée de l’engraissement. »

Autre argument avancé : les effets positifs sur l'environnement. Le relargage progressif de l'azote permettrait en effet d'augmenter l'absorption et donc de diminuer les pertes.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Agrinet
Il y a 67 jours
Attention monsieur, Non ogm ne veut pas dire bio. L'urée et très utilisé dans les rations conventionnelles et souvent incorporé dans le correcteur. De plus, je pense que le bilan carbone et sans doute bien moins élevé avec ce type de produit qui de surcroit fait pencher la balance commerciale vers la France. Ici le but et d'exprimer le plein potentiel d'une ration. Peut-être que vous ne le saviez pas, mais travailler sur la valorisation de l'ingérer permet de récupérer dans certaines exploitations l'équivalent ufl de plusieurs hectares de fourrages. Bonne journée
Répondre
Jmb67
Il y a 74 jours
On refus les OGM et on remplace par de l'urée produit chimiquement bon courage pour aller m'expliquer aux consommateurs
Répondre