Élevage laitier en AngleterreLa conduite en deux lots pour assurer une production constante de cheddar

| par | Terre-net Média

Au Royaume-Uni, les 600 vaches laitières de la Quicke's Farm sont conduites en deux lots distincts : un lot d'automne et un lot de printemps. Ce décalage permet un approvisionnement en lait régulier afin de lisser le production de fromage cheddar.

À la Quicke's farm, au Royaume-Uni, le troupeau de 600 Vl est conduit en deux lots afin d'assurer une production laitière constante toute l'année pour la production de cheddar.À la Quicke's farm, au Royaume-Uni, le troupeau de 600 Vl est conduit en deux lots afin d'assurer une production laitière constante toute l'année pour la production de cheddar. (©AHBD)

Dans le cadre du projet européen EuroDairy (dont l'objectif est d'améliorer la durabilité économique, sociale et environnementale des exploitations laitières d'Europe), une visite de ferme a été organisée en octobre dernier dans une exploitation du sud-ouest du Royaume-Uni (à Newton St Cyres) : Quicke's Farm.

Cette exploitation a la particularité de conduire un troupeau de 600 vaches laitières divisé en deux lots : un de printemps (tari en hiver) et un autre d'automne (tari en été). « Le choix de ce système d'élevage en deux lots permet à l'exploitation de produire la quantité de lait nécessaire à la fabrication du cheddar (que l'exploitation transforme et commercialise elle-même, ndlr) », expliquent les organisateurs de la visite.

Historiquement focalisée sur le rendement de production des animaux, l'exploitation mise aujourd'hui sur la qualité plutôt que la quantité. L'objectif est de maximiser l'utilisation de l'herbe par le pâturage, avec une productivité moyenne de 12 t de MS/ha cette année. Au niveau génétique, les Prim'holsteins sont croisées avec de la Rouge Scandinave, Kiwi, Brune Suisse, Jersiaise ou de la Montbéliarde selon les besoins afin d'obtenir une bonne aptitude fromagère mais également d'améliorer les qualités au niveau de la fertilité et des aplombs.

Le troupeau d'automne a pour ration hivernale de l'herbe et du maïs ensilage et produit 6 297 litres, 4,38 % de matière grasse et 3,57 % de protéines. Les vaches du troupeau de printemps sont taries durant l'hiver et passent cette période dans les champs de betteraves fourragères (ou dans les choux pour les génisses) avec de l'ensilage d'herbe toujours à disposition. Elles produisent 5 335 litres, 4,31 % de matière grasse et 3,53 % de protéines.

Ce système ressemble fortement à de Nouvelle Zélande où les vaches passent l'hiver dans les champs de betteraves fourragères.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


tell 14
Il y a 24 jours
bonjour on reste un peu sur notre faim avec cette article .l idee est assez interessante mais on aurait bien aimer avoir qqes chiffres.
merci
Répondre