Alimentation animaleDu volume et de la qualité pour ce blé tendre 2018

| par | Terre-net Média

Arvalis et FranceAgriMer estiment que les volumes et la qualité du blé tendre 2018 devraient satisfaire les besoins de l'alimentation animale. La faible teneur en eau des grains assure leur bonne conservation, l'amidon se maintien et la teneur en protéines est à la hausse.

Le blé tendre 2018 semble idéal pour l'alimentation animale : sa faible teneur en eau assure une bonne conservation et sa teneur en protéines dépasse la moyenne des cinq dernières années.Le blé tendre 2018 semble idéal pour l'alimentation animale : sa faible teneur en eau assure une bonne conservation et sa teneur en protéines dépasse la moyenne des cinq dernières années. (©Terre-net Média)

Les conditions climatiques de la campagne ont suscité des inquiétudes concernant les volumes et la qualité du blé tendre (sécheresse durant les semis d'automne, inondations hivernales et printanières compliquant les semis d'hiver et de printemps, épisodes orageux et températures élevées...). Arvalis et FranceAgriMer assurent cependant : « Avec de faibles teneurs en eau, de bons poids spécifiques et des taux de protéines élevés, les blés de la récolte 2018 devraient satisfaire les besoins de l’alimentation animale. » De plus, la production française est estimée à 34,6 millions de tonnes (niveau proche de la moyenne quinquennale de 33 millions de tonnes).

Une bonne conservation et de la protéine

Si les fortes chaleurs combinées à l’absence de pluie ont accéléré la fin de cycle et ont anticipé les récoltes, la teneur en eau des grains à l'entrée des silos est particulièrement basse (12,5 % pour la moyenne nationale). Ces grains secs seront alors mieux conservables en fermes. Concernant le poids spécifique, trois quarts des blés ont une valeurs de PS supérieur à 77 kg/hl (moyenne nationale : 77,8 kg/hl).

La teneur en amidon se maintien par rapport aux cinq dernières années, elle est de 69 % MS. Elle diffère cependant d'une région à l'autre : de 67,7 % MS à 69,3 % MS. Cette année, c'est la protéine qui fait la différence : le taux moyen, tous types de blé confondus est de 13,1 % MS. Cette teneur est supérieure de 0,4 point à la moyenne des cinq dernières années. Les experts évoquent tout de même quelques disparités : « Les moyennes régionales s’échelonnent de 12,6 à 14,7 % MS. Au total, 89 % des blés analysés affichent une teneur en protéines supérieure à 12,5 % MS et 57 % supérieure à 13,0 % MS. »

Le volume et la qualité du blé tendre 2018 semble être au rendez-vousLe volume et la qualité du blé tendre 2018 semble être au rendez-vous (©Arvalis institut du végétal, FranceAgriMer)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article