Ration des vaches laitièresDe l'enrubannage de luzerne pour plus d'autonomie : oui mais à quel prix ?

| par | Terre-net Média

Pour améliorer l'autonomie protéique du système, de plus en plus d'éleveurs se tournent vers la luzerne. Et plus le prix des concentrés protéiques augmente, plus il est intéressant de produire cette légumineuse. Les membres du projet 4AgeProd ont simulé son introduction dans un système bovin lait pour en connaître les conséquences technico-économiques.

Vaches laitières à l'auge avec de la luzerneL'intérêt d'introduire de la luzerne dans la ration des vaches laitières se raisonne en fonction du rendement du maïs et de la légumineuse, mais aussi du prix des concentrés. (©Terre-net Média)

Sur la base d'un cas-type issu du dispositif Inosys réseaux d'élevage de la région Pays de la Loire, les membres du projet 4AgeProd ont simulé l'introduction d'un ensilage de luzerne dans la ration hivernale des vaches laitières (pendant 120 jours).

Le système :
90,7 ha
64 VL traites
8 018 l/VL
Niveau d'autonomie protéique : 60 %
Besoin en MAT (situation initiale) : 85 464 kg

En réduisant la quantité d'ensilage de maïs au profit de l'introduction de 20 % de luzerne ensilée, la part de tourteau diminue, mais celle du blé augmente. Au final, les performances laitières restent équivalentes et l'autonomie protéique de l'élevage s'améliore.

Fourrages et concentrésRation témoin (kg MS)

Introduction de 20 % de luzerne ensilée (kg MS)

(0,8 UFV, 122 PDIN, 72 PDIE, 0,97 UEB, 214 MAT)

Ensilage de maïs17,914,7
Ensilage de luzerne03,8
Paille de blé0,30,3
Tourteau de colza6,14
Blé autoconsommé02,2
Minéral0,20,2
Production laitière (kg lait/VL)33,932,9

Mais cette autonomie a un coût et c'est lorsque le prix du concentré protéique augmente que la luzerne devient rentable. En prenant comme hypothèse de rendement 11 t MS/ha pour le maïs ensilage et 9 t MS/ha pour la luzerne, et comme prix 187 €/t MS pour le blé et 318 €/t MS pour le correcteur azoté, les membres du projet ont réalisé la matrice de gains suivantes :

Matrice de gains (en € à l'échelle du système sur les 120 jours de simulation)Concentré azoté (318 €/t MS) - variation du prix en plus ou en moins
-40-2002040
Concentré énergétique (blé à 187 €/t MS) - variation du prix en plus ou en moins-407071029135216741997
-20369691101413361649
0313536769981321
20-30715338660983
40-645-3230323645

Il faut aussi prendre en compte l'impact sur le bilan fourrager et les surfaces. En introduisant la luzerne dans son système (3,2 ha), l'exploitation réduit une part de maïs (elle passe de 26,8 ha à 24,6 ha) et de cultures de vente (de 26,5 ha à 25,5 ha). Ainsi, les experts le rappellent : « L'intérêt est à raisonner en fonction des rendements potentiels en maïs et en luzerne. » Dans le cas de cette simulation, ils ont établi la matrice de gains suivante :

Rendement luzerne/maïsLuzerne (t MS/ha)
791113
Coût (€/t MS)175148150134
Maïs81433761 1641 1061 573
11116- 287501442909
13108-484304246713
Retrouvez tout le détail de cette simulation dans le cahier du projet 4AgeProd dédié à la luzerne

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 11 RÉACTIONS


Cyrille létard
Il y a 61 jours
On peut prendre le problème autrement et raisonner rotation, tout maïs, ça fonctionne pas, ou alors a grand renfort de chimie, jusqu'à sa limite et la fuite en avant vers de nouvelles molécules, qui seront déclaré cancérogène probable quelsques années plus tard. Pour gerer le salissement, il faut de la prairie 3-4ans. Ensuite alternance culture automne/printemps. 3-4ans, une rotation sur 8 ans, et au bilan 25%de maīs ou culture de vente de printemps dans la SAU. Ce qui nous fait dans la ration maxi 1/3 de maïs ensilage ou épis, de l'herbe avec associations graminée légumineuse. En fin c'est un point de vue, et une pratique. Autre point, un luzerne, même en sol drainant sème en Septembre, eh bien quand y a trop d'eau.... Y en a plus, heureusement qu'on avez mis un peu de trèfle violet. Ça sauve les meubles pour cette annee. A voir pour faire un aursemis de TV cet automne, parce que le moteur a azote est trop faible.
Répondre
Jmb67
Il y a 59 jours
Semis maïs,féverole, vesce, lablab, tournesol, sorgho grain et ensilage le tout semé avec le semoir à céréale (horsh). La féverole et vesce ont été détruites par les sitones le lablab par une espèce de mille pattes, les sorgho peine a voir le jour dans l'ambroisie et l'amarante, je viens de mettre un tour d'eau ont verra le développement en fin du mois d'août
Répondre
titian
Il y a 59 jours
Maïs de luzerne en Bio c'est bien ça ?
Mon idée est plus large.
Répondre
Jmb67
Il y a 60 jours
J'ai fait un essai cette année sur 1.5 ha en Bio avec du maïs (maïs milpa) la réussite ne sera pas au rendez-vous.
Répondre
titian
Il y a 61 jours
C'est peut être utopique, mais l'avenir passera aussi peut être par l'évolution de nos maïs ensilage façons méteil.
Enfin c'est à creusé.
Répondre
Guillaume
Il y a 61 jours
luzerne ou meteil...cela n est pas grave il faut faire ce qui pousse le mieux chez soit.
mais je pense que l article ne va pas assez loin .
il faudrait mesurer l effet d une ration riche en mat avec du mais grain.
la recherche d autonomie passe par la et on ne peux pas etre autonome avec du mais ensilage
il y a trop a corriger.
Répondre
Jmb67
Il y a 62 jours
Au 5 juillet nous coupions notre 3 coupes, nous sommes entre 7 et 8 tonnes de MS avec 3 coupes ( région Rhône Alpes en Bio) j'espère pouvoir sortir l'autochargeuse début Août pour faire de l'enfouragement. La réussite de la Luzerne commencer de bonheur la récolte et lui donner à manger sans trop esiter ( patenkali)
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 62 jours
Notre collègue Massol prends un peu plus d eau c est simple. Il y a quelques années je pratiquais le sursemis avec l avoine c est plus la peine il vaut mieux l avoine pure. Certains dirons que je déraille mais le changement est ultra rapide ! Pour info un bon Meteil fera pareil que la luzerne et si l on ne peut faire du Meteil un rgi ou rgh feront l affaire depuis 3 ans 15 de mat et 0,95 Ufl pour 10 tonnes en 2 coupes la troisième d ici quelques temps faudra oublier et se gratter la tête pour avoir de la bouffe toute l année
Répondre
Massol
Il y a 62 jours
Chez nous ça matche les luzernes poussent bien jusqu’à 10t/ha,à l’automne on sème de l’avoine (60kgs/ha)pour limiter le sallissement et apporter des sucres pour enrubanner et augmenter le rendement (1t/ha) .
Répondre
Jeuneagri
Il y a 62 jours
Je ne comprends pas ... On veut faire face aux sécheresse, pas à un manque de protéines !!! Les luzerne sont brûlées actuellement !!!
Répondre