Dossier Retour au dossier Herbe

[Alimentation des vaches laitières]Pâturage et complémentation à l'auge : comment s'y retrouver ?

| par | Terre-net Média

Le pâturage tient encore une place importante dans les élevages laitiers de l'Ouest. S'il est parfois difficile de gérer la complémentation des animaux à l'herbe, les conseillers des chambres d'agriculture de Bretagne répondent aux questions fréquemment soulevées pour vous aider à gérer la période de pâturage.

Faut-il continuer à alimenter des vaches au pâturage ? Peuvent-elles se passer de minéraux ? Combien de temps doivent-elles sortir ? Autant de questions que certains éleveurs se sont déjà posées et auxquelle la chambre d'agriculture de Bretagne répond.Faut-il continuer à alimenter des vaches au pâturage ? Peuvent-elles se passer de minéraux ? Combien de temps doivent-elles sortir ? Autant de questions que certains éleveurs se sont déjà posées et auxquelles la chambre d'agriculture de Bretagne répond. (©Terre-net Média) Les chambres d'agriculture de Bretagne font le point sur l' alimentation des vaches laitières dans un guide co-rédigé avec l'Idele. Sous la forme d'un vrai/faux, il répond aux questions pratiques des éleveurs et montre que certaines affirmations ne sont pas toujours justes. Pour le pâturage, les experts techniques donnent quelques conseils sur la complémentation à l'auge, le temps de pâturage et la gestion minérale.

Retrouvez toutes les thématiques du guide dans le sommaire en bas de page.

« Il est indispensable de garder l'ensilage de maïs au pâturage » : FAUX !

L'apport de maïs en complément du pâturage permet simplement d'utiliser moins de surface ou de palier à un manque d'herbe. En revanche, si les animaux ont suffisamment d'herbe à manger, cet apport n'a aucune incidence sur la production, la reproduction ou la santé.

« Il est intéressant de faire pâturer même 4 heures » : VRAI !

Des études prouvent qu'une vache peut accroître sa vitesse d'ingestion de l'herbe si le temps d'accès à la pâture est limité. Les experts affirment qu'en 4h de sortie, elle peut consommer 6 kg de MS d'herbe qui viendront compléter la ration reçue à l'auge et apporteront des protéines bon marché. En revanche, il faudra penser à rationner le maïs distribué en conséquence.

« Le concentré énergétique est indispensable au pâturage » : FAUX !

« Avec une herbe de qualité, l'apport de concentré énergétique ne permet pas de limiter l'amaigrissement ni d'améliorer la reproduction et la santé. » S'il permet en revanche d'augmenter la production laitière, les conseillers estiment dommage de dégrader le coût alimentaire des litres produits. C'est un calcul à faire !

« Le pâturage dégrade les performances de reproduction » : FAUX !

Les données d'insémination des vaches de la zone du centre d'insémination Évolution ne montrent pas de données dégradées lors de la période de pâturage.

« Il est possible de faire 2 mois d'impasse sur le minéral » : VRAI !

Si les apports ont été assurés antérieurement, l'impasse sur le minéral semble possible pendant deux à trois mois sans conséquence néfaste sur les performances des vaches en lactation. Les experts rappellent alors : « L'herbe verte est naturellement pourvue en minéraux majeurs (Ca et P). En revanche, elle ne couvre pas les besoins en oligo-éléments (cobalt, zinc, sélénium). Compte tenu des possibilités de stockages dans le foie, une impasse de deux mois semble possible. Au-delà, des apports complémentaires sont à prévoir. »

Demandez votre guide technique auprès des chambres d'agriculture de Bretagne >> Alimentation des vaches laitières : et si on faisait le point

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article