[Vu sur Youtube] Sécheresse et maïsEn manque de stock, Agriskippy s'apprête à ensiler une partie de son maïs

| par | Terre-net Média

Dans sa dernière vidéo, Antoine Thibault, alias Agriskippy, nous emmène faire un tour de plaine de ses maïs pour examiner leur maturité. Il constate une forte hétérogénéité : certains ont grillé sur pied avec les fortes chaleurs, d'autres, notamment les variétés précoces, s'en sortent mieux. En raison d'un manque de stock pour ses animaux, il a décidé d'ensiler une partie de sa production. (Article mis à jour le 23 août 2019).

Cliquez sur la vidéo pour la lancer.

Déjà en mai 2019, Antoine Thibault faisait part dans une vidéo sur sa chaîne youtube de sa crainte de manquer de nourriture pour ses animaux. En effet, la sécheresse 2018 ne l'avait pas épargné : « Il m'a manqué entre 100 et 150 t de MS de nourriture, c'est beaucoup. L'un de mes silos est totalement vide, alors qu'il aurait dû me permettre de faire la jointure avec la prochaine récolte de maïs. 100 t de nourriture, c'est ce que mangent mes 60 vaches pendant 4 mois. »

La sécheresse de cet été n'a pas amélioré sa situation. Au 12 août, il ne lui restait plus qu'une semaine de stock d'ensilage d'herbe pour ses animaux. Il a donc décidé, dans une nouvelle vidéo, de nous emmener faire un tour de plaine de ses maïs pour déterminer leur maturité et fixer la date de la prochaine récolte

Avec les fortes chaleurs et le manque d'eau, ses maïs souffrent notamment dans les terres à cailloux. Il note une forte hétérogénéité selon les parcelles avec certains maïs qui ont complètement grillé pendant la canicule. Finalement, ce sont les maïs précoces qui ont le moins souffert de la sécheresse : ayant fleuri plus tôt, ils ont été mieux fécondés.

Finalement, Antoine a ensilé ses maïs le vendredi 23 août et partage ses résultats : 3 hectares ensilés avec moins de 8 tonnes de matière sèche par hectare, la moins bonne récolte de sa carrière : 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Patrice Brachet
Il y a 121 jours
Bonjour à tous .Quand on a décidé de changer la façon d alimenter en mettant un maximum d herbe ou de méteil l on est passé pour des farfelus ! L eau devient un problème ; l écologie intégriste gagne du terrain et chaque fois qu’il y’a une interdiction ces gens là sont aux anges car ces c... de paysans ne pourront pas arroser . Cette situation je la vis au quotidien et tout les ans cela monte d un cran Cette année on est à l apogée donc on cherche d autre solutions c est pas toujours facile , très pénible car dès qu’il fait beau faut faucher mais cela donne de l’a sérénité : on aura bien un peu de maïs grain pour l énergie manquante et on va refaire des céréales derrière lesquelles ont sèmera un sorgho bmr multi coupe
Répondre
steph72
Il y a 123 jours
Cette 2 e sécheresse pour le mais ensilage sur terrains superficiels c'est la cata,mais pas haut peu de grains.
Je vais essayer le météil dérobée suivi d'un sorgho sur ces terres.
En non irrigué on n'a plus le choix de diversifier les cultures fourrageres et de faire beaucoup de stocks au printemps.

Répondre