[Sondage] Céréales autoconsommées70,4 % des éleveurs sèment des céréales pour l'autoconsommation de leurs bovins

| par | Terre-net Média

« Quelle céréale semez-vous majoritairement pour l'autoconsommation de vos bovins ? » était la question posée aux éleveurs du 8 au 15 novembre 2016 sur Web-agri. Au total, 70,4 % des éleveurs ayant répondu utilisent cette pratique en semant principalement de l'orge fourragère.

Des céréales peuvent être semées pour l'autoconsommation des vaches70,4 % des éleveurs sèment des céréales pour l'autoconsommation de leurs bovins. (©Watier-visuel)

Bien choisir ses céréales

Les céréales peuvent compenser la valeur énergétique trop faible d’un ensilage d’herbe ou de maïs. Cependant, pour constituer le concentré de production, elles devront être associées à un correcteur azoté si la ration est pauvre en herbe. Le tableau ci-dessous donne une indication quant à la valeur alimentaire, le risque d’acidose et le mode de distribution des céréales.

Valeur énergétiqueRisque d'acidoseMode de distribution
BléBonneÉlevéAplatie
OrgeBonneÉlevéAplatie
TriticaleBonneÉlevéAplatie ou entière
Maïs grainExcellenteModéréBroyée ou inertée
AvoineMédiocreÉlevéAplatie ou entière
ÉpeautreBonneFaibleAplatie ou entière
Triticale + pois fourragerExcellenteModéréAplatie ou entière

Calculer le prix d’intérêt

L’autoconsommation de céréales par le troupeau vise principalement à réduire le coût alimentaire grâce à une meilleure autonomie. Cependant, le coût de cette pratique doit être inférieur au prix d’achat du concentré. Pour le calculer, il faut prendre en compte le prix des céréales sur le marché, ainsi que les coûts de stockage (rappelons, au passage, que pour une bonne conservation, mieux vaut ne pas dépasser 15 % d’humidité pour le grain entier et 18 % pour le grain inerté) et les coûts de préparation et de distribution (en matériel et temps).

Attention, l’autoconsommation des céréales produites sur l’exploitation peut générer des besoins de trésorerie, celles-ci n’étant pas vendues à la récolte. Fortement recommandée en agriculture biologique, cette pratique s’avère très intéressante économiquement vu les prix des concentrés biologiques du commerce.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article