Marges brutes lait et pâturage+ 19 ¤/1 000 l pour les élevages fermant le silo de maïs au printemps

| par | Terre-net Média

Parmi les élevages de vaches laitières de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire, ceux qui ferment le silo de maïs au printemps pour profiter de la pousse de l'herbe ont une marge brute de 220 ¤/1 000 litres contre 201 ¤ pour ceux qui distribuent du maïs tout au long de l'année. De même, les élevages en robot de traite qui pâturent tirent un peu plus de marge par volume de lait que ceux qui n'ont pas accès aux prairies.

Vache au paturageLes 700 kg d'ensilage de maïs non distribués au printemps font baisser les charges alimentaires annuelles des laitières de 94 à 77 €/1 000 litres. (©Terre-net Média)

« Les écarts de marge sur coût alimentaire représentent jusqu’à 66 € par 1 000 litres, soit plus de 30 000 € à gagner par an pour les élevages du quart inférieur », constate Elevage Conseil Loire-Anjou du groupe Seenergi. L’entreprise a mis en place un observatoire technico-économique qui recueille des données dans plus de 750 élevages laitiers adhérents afin d’évaluer les marges brutes selon les systèmes et leurs races. Pour l’ensemble de ces élevages, la marge sur coût alimentaire est descendue à 203 €/1 000 l sur la dernière campagne avec une forte disparité. En effet, les élevages du quart supérieur dégagent une marge sur coût alimentaire de 236 €/1 000 l et ceux du quart inférieur de seulement 170 €/1 000 l.

Voici une comparaison d’élevages en race prim’holstein selon qu’ils ferment le silo d’ensilage de maïs quelques semaines au printemps, ou qu’ils distribuent du maïs toute l’année. Ces résultats économiques sont obtenus avec un prix moyen du lait vendu à 319 €/1 000 litres d’avril 2015 à mars 2016 et un prix du concentré de 294 €/tonne.

Les moyens de production

 

Elevages « silo ouvert »

Elevages « silo fermé »

SAU (ha)
SFP/SAU (%)
UMO
Lait vendu (l)

130
69
2,3
565 000

97
79
1,7
399 000

Système fourrager

 

Elevages « silo ouvert »

Elevages « silo fermé »

Lait produit/ha de SFP consommée (l)
Chargement (UGB/ha)
% de maïs SFP
% de pâturage troupeau
Rendement herbe (TMS/ha)
Rendement maïs (TMS/ha)

8 201
1,5
35
28
6,4
11,4

7 475
1,3
25
31
5,3
11,2

Le troupeau

 

Elevages « silo ouvert »

Elevages « silo fermé »

Nombre de vaches
Lait produit par vache (l)
Prix du lait (€/1 000 l)
TB (g/l)
TP (g/l)
Incidence qualité (€/1 000 l)
Taux cellulaire moyen
Maïs (TMS/VL)
Concentré (g/L)
Coût de concentré (€/1 000 l)
CMV (€/1 000 l)
Taux de réforme (%)
% de réussite IA1
Âge au vêlage (mois)

72
8 030
319
41,8
33,3
- 2,3
260
3,9
185
57
5
24
45
29

56
7 460
320
42,3
33,3
- 2,7
270
3,2
150
44
4
25
48
31

Les systèmes « silo fermé » sont un peu moins productifs avec 7 460 litres par vache, contre 8 030 l/VL pour le groupe « silo ouvert » (+ 570 l/VL) et la qualité du lait est semblable. Les vaches du groupe « silo » ouvert ingèrent 3,9 tonnes de matière sèche de maïs contre 3,2 tonnes pour celles qui sont à l’herbe plat unique au printemps. Avec 35 % de maïs dans la surface fourragère principale (SFP) contre 25 % dans le groupe « silo fermé », il ne s’agit donc pas d’une comparaison avec des élevages très herbagers (inférieur à 18 % de maïs dans la SFP). Cette différence de « seulement » 700 kilos de maïs se répercute sur les quantités de concentré (185 g/L contre 150 g/L), avec davantage de correcteur azoté distribué, qui est plus cher à l’achat que le concentré énergétique (coût de concentré de 57 €/1000 l contre 44 €/100).

Les craintes de mauvais résultats de reproduction au printemps en l’absence de maïs à l’auge ne semblent pas se confirmer puisque le taux de réussite en première IA est plus élevé dans le groupe « silo fermé » (48 %) que dans le groupe « silo ouvert » (45 %).

Marges brutes

 

Elevages « silo ouvert »

Elevages « silo fermé »

Produits :
Produit lait
Produit viande
Aides couplées

 

319
45
5


320   (+1)
44  (-1)
5 (0)

Total produits

368 €/1 000 l

369 €/1 000 l (+1)

Charges
Charges fourragères vaches
Charges concentrés vaches
Charges fourragères génisses
Charges concentrés génisses
Frais d’élevage
Frais vétérinaires


37
57
11
12
39
12


33   (-4)
44   (-13)
12   (+1)
13   (+1)
37   (-2)
10   (-2)

Total charges

168 €/1000 l

149 €/1000 l  (-19)

Marge brute

201 €/1000 l

220 €/1000 l (+19)

Au final, la marge brute des élevages fermant le silo de maïs s’établit à 220 €/1 000 litres, soit 19 € de plus que ceux qui distribuent toute l’année (MB = 201 €/1 000 litres). A l’année, pour un élevage produisant 400 000 litres de lait, cela revient à une marge supérieure de 7 600 €, l’équivalent d’une demi-année de Smic !

Marges brutes des élevage laitiers qui distribuent ou non de l'ensilage de maïs au printempsMarges brutes des élevages laitiers qui distribuent ou non de l'ensilage de maïs au printemps (©Conseil ELevage Loire Anjou) 

Pourtant moins d’un élevage sur cinq a l’habitude de fermer le silo de maïs au printemps. Une tendance que s’est accélérée ces quinze dernières années. La fermeture du silo est envisageable dans les systèmes où les vaches disposent d’au moins 25 à 30 ares d’herbe accessibles par VL en pâturage tournant avec au moins dix à quinze jours de stocks d’herbe d’avance.

Les robots en alerte

Les marges brutes (hors charges de structure) des élevages en traite robotisée sont particulièrement alarmantes : 187 €/1 000 l pour ceux qui pâturent et 175 €/1 000 l pour les élevages en zéro pâturage, quand la moyenne de l’ensemble des élevages prim’holsteins est à 200 €/1 000 l. Ils sont pénalisés par des coûts du concentré et des frais d’élevage particulièrement élevés. Les élevages avec robot de traite qui font pâturer leurs vaches s’en sortent un peu mieux, essentiellement grâce à des charges de concentrés un peu moins élevées et une meilleure qualité du lait. Néanmoins les élevages non pâturant, avec 44 % de maïs dans le SFP parviennent à dégager une marge brute par hectare légèrement supérieure (1 600 €/ha SFP) au système pâturant (1 580 €/ha SFP).

 

Elevages avec robot « pâturant »

Elevages avec robot « non pâturant »

Moyenne des élevages prim’holsteins

Les moyens de production

 

SAU (ha)
SFP/SAU (%)
UMO
Lait vendu (l)
Nombres de stalles
Lait produit par stalle (l)

140
68
2,2
653 000
1,2
653 000

168
58
2,8
790 000
1,3
790 000

126
86
2,2
556 000
-
-

Le système fourrager

 

 

 

Lait produit/ha de SFP consommée (l)
Chargement (UGB/ha)
% de maïs SFP
% de pâturage troupeau

8 470

1,5
39
22

9 220

1,8
44
14

7 600

1,5
35
28

Le troupeau

 

 

 

Nombre de vaches
Lait produit par vache (l)
Prix du lait (€/1 000 l)
TB (g/l)
TP (g/l)
Incidence qualité (€/1 000 l)
Taux cellulaire moyen
Maïs (TMS/VL)
Concentré (g/L)
Coût de concentré (€/1 000 l)
CMV (€/1 000 l)
Taux de réforme (%)
% de réussite IA1
Âge au vêlage (mois)

78
8 560
315
41,1
33,1
- 2,6
260
4
197
63
6
28
46
28

91
8 830
311
41,1
33,1
- 4,3
294
4,3
222
77
10
29
43
27

70
8 133
317
41,6
33
- 2,5
263
3,8
182
56
5
25
45
29

Marges brutes

 

Elevages avec robot « pâturant »

Elevages avec robot « non pâturant »

Moyenne des élevages prim’holsteins

Produits :
Produit lait
Produit viande
Aides couplées


315
46
4


311
44
4


317
43
4

Total produits

365  €/1 000 l

359€/1 000 l

364 €/1 000 l

Charges
Charges alimentaires VL
dont fourrages
dont concentrés
Coût alimentaire génisses
Frais d’élevage
Frais vétérinaires


100
37
63
19
46
13


106
29
77
20
48
10


92
36
56
23
38
11

Total charges

178 €/1 000 l

184 €/1 000 l  (-19)

164 €/1 000 l 

Marge brute

187 €/1 000 l

175 €/1 000 l (+19)

200 €/1 000 l 

Marge brute / ha SFP

1 580 €/ha

1 600 €/ha

1 026 €/ha

N.B : *Toutes les données proviennent de l'observatoire technico-économique d'Elevage Conseil Loire Anjou 2015-2016.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 9 RÉACTIONS


Robin Vergonjeanne
Il y a 1043 jours
Au CP on apprend aussi que tous les chiffres ne sont pas ronds, que ceux qui se cachent derrière la virgule peuvent aussi s'additionner et s'arrondir.
Cordialement,
Répondre
Phil 24
Il y a 1045 jours
Il faudrait deja que nos chers techniciens apprennent à compter
Total des produits silo ouvert 319+45+5=368
Cherchez l erreur c est du niveau C P
Répondre
LUCIDE
Il y a 1047 jours
Pour la critique des marges brutes, l’intérêt est la comparaison. Elle a une finalité économique . Même chose pour l' EBE
Répondre
steph72
Il y a 1048 jours
et les charges de structure on n'en parle pas??
C'est le cout final qui compte et le niveau ebe qui permet de rembourser les emprunts.ET VIVRE
Donc une marge brute ne veut rien dire si à coté les charges de structures sont top elevées.
Répondre
Thierry16380
Il y a 1048 jours
Encore une étude qui ne sert pas à grand chose
Les seuls à qui cela profitent se sont les bon a rien de techniciens qui eux ont eux leurs payent tous les mois pour pouvoir bien viivrent tant nos eleveurs crèvent à petits feux
Répondre
Chrislait
Il y a 1046 jours
Merci pour votre luciditée
Répondre
ptilu
Il y a 1046 jours
Justement allons au bout de votre raisonnement à l'umo exploitant la suite de vos calculs donnent :
565x200= 113 000 euros/ exploitation à 2.3 UMO > 113 000/2.3 = 49 130 €/UMO
399x220 = 87 780 euros/exploiation à 1.7 UMO > 87 780/1.7 = 51 635 €/UMO

Les silos fermés gagnent donc mieux leur vie que les silos ouvert. On travaille pour qui, les vendeurs d'aliments ou pour gagner notre vie ???
On peut se poser la question, en agrandissant nos fermes on perd en qualité et efficacité du travail puisque l'étude montre que plus on est grand (ferme robot non paturant =168 ha, 91 VL contre seulement 97 ha et 56 VL en silo fermé) moins on gagne sa vie.
Par contre les technico-commerciaux qui vendent les aliments et les robots améliorent leurs chiffres ...
Répondre
le realiste
Il y a 1048 jours
Votre commentaire...bien d'accord Cyrille. Le pire c'est que probablement cette étude totalement dispensable est payé par nous éleveurs, sans qu'on a la demandé.
Silo fermé ou ouvert est aussi un indicateur d'un 'stile' de conduit. Si on veut conduire a l'eco, on devrai sorti des chiffres 'eco'.
Et plus pertinant: Marge exploitantion ou par umo exploitant:
565 x 200 = 113.000 euro/ expl
399 x 220 = 87.780 euro/ expl.

Entr temps nous concurrent étranger avance, avec un prix pour le contrôle de performance 4 x mois chère!
Répondre
cyrille
Il y a 1048 jours
Bonjour,

Vous commentez des résultats aux 1000L, et pourquoi de ne pas étudier la marge à l'ha de SFP?
Silo ouvert: 8.201*201=1648€/ha
Silo fermé: 7.475*220= 1644€/ha
Vous veriez dans ce cas qu'il n'y a pas de différence, juste une adaptation de l'éleveur à la contrainte foncière de l'exploitation.
Répondre