Pôle alimentation

3Avril
S'adapter aux évolutions du climat

Posez vos questions sur le changement climatique lors du webinaire jeudi 9 avril

Sécheresse l'été, excès d'eau à l'automne et à l'hiver, l'année 2019 a prouvé que les évolutions climatiques étaient déjà là et impactaient les éleveurs bovins. À quoi faut-il s'attendre pour les années à venir et comment y faire face ? Christophe Beaujouan, animateur régional à la Chambre d'agriculture Centre Val de Loire, vous présentera son point de vue et échangera avec vous lors d'un webinaire jeudi 9 avril 2020 de 12h30 à 13h30.

31Mars
Contre l'engorgement du marché laitier

Lever le pied sur les concentrés pour ralentir la production

En cette période de crise du coronavirus, les professionnels de la filière laitière en appellent à la responsabilité de tous et demandent aux éleveurs de ralentir leur production afin d'éviter un engorgement du marché laitier et donc une baisse du prix du lait. L'Idele recommande alors de réduire les apports de concentrés, une solution moins radicale que jeter du lait ou encore réduire les effectifs.

27Mars
ThreadAgri

Le taux d'urée dans le lait : à quoi ça sert ? Faut-il s'en inquiéter ?

« Le taux d'urée dans le lait est un indicateur de l'utilisation de l'azote par les animaux », explique Benoit Rouillé de l'Idele. Comment le mesure-t-on ? Y a-t-il des valeurs à ne pas dépasser ? Sa valeur permet-elle de piloter l'alimentation du troupeau ? L'expert répond à toutes ces questions dans un thread sur Twitter.


19Mars
Cap Climat

Les pratiques d'éleveurs bretons pour s'adapter aux aléas climatiques

Dans le cadre de Cap Climat, programme mis en place par le réseau Gab-Frab de Bretagne avec le groupe Yves Rocher et l'Ademe, quinze éleveurs bovins bretons ont réfléchi aux pratiques d'adaptation des élevages face aux aléas climatiques. Plantation de haies, pâturage hivernal, adaptation du chargement, dérobées fourragères ou encore espèces adaptées à la variabilité du climat figurent parmi les actions déjà mises en place au sein des élevages.

12Mars
Bovin lait

Lever le pied sur la finition des réformes pour économiser du fourrage

Diminuer ou arrêter complétement la finition des vaches de réforme permet d'économiser jusqu'à 500 kg de MS de fourrage par animal, ce qui n'est pas négligeable surtout lorsque la ressource est limitée. Les réformes seront certes vendues moins cher, mais la perte financière ne semble pas très importante.

9Mars
Rations de VLHP

Pour les hautes productrices aussi, le tourteau de colza peut remplacer le soja

Après les paroles, les actes ! Yan Mathioux, nutritionniste indépendant De meuh en mieux, en est convaincu : on peut se passer du tourteau de soja en le remplaçant par du colza. Il nous le prouve en présentant les rations et performances de deux troupeaux de vaches laitières hautes productrices (VLHP), corrigées au tourteau de colza.

6Mars
[Témoignage] Gestion de l'eau

Alexis Gelot (85) : « L'irrigation me permet 100 % d'autonomie fourragère »

Trop d'eau l'hiver et pas assez l'été : c'est le défi que doit relever chaque année Alexis Gelot, éleveur allaitant dans le marais poitevin. Sur ses terres situées en zone de marais, un système de pompage collectif est mis en place l'hiver pour évacuer l'eau vers la mer. Pour sa zone de plaine, stratégique pour lui car permettant d'assurer l'autonomie fourragère de son troupeau, il irrigue du 1er avril au 15 septembre, voire au-délà. L'irrigation est gérée de façon collective et de manière très fine pour éviter les problèmes de volumes.

4Mars
Correcteur azoté

« Le tourteau de soja est supérieur au colza » : en êtes-vous sûrs ?

Pour passer en filière non OGM ou simplement pour faire des économies, de plus en plus d'éleveurs se tournent vers le tourteau de colza. Pourtant, cet aliment est souvent considéré comme inférieur au soja mais est-ce encore le cas ? Appétence, valeurs alimentaires, rapport qualité prix... pour Yan Mathioux, nutritionniste De meuh en mieux, « il n'y a pas photo, le tourteau de colza est gagnant, que ce soit pour faire du lait ou pour engraisser. »

17Février
Veaux allaitants

Avancer ou reculer l'âge au sevrage en fonction de la ressource fourragère

Afin de caler au mieux les besoins du troupeau sur l'offre de fourrage, il est possible de jouer sur l'âge au sevrage des veaux. L'avancer et faire partir les veaux plus tôt permet aux naisseurs d'économiser du stock. À l'inverse, le retarder permet de profiter de la pousse de l'herbe, notamment au printemps, pour économiser de l'aliment sur la phase d'engraissement ensuite.

24Janvier
Alimentation

Gagner du temps sur la distribution de la ration grâce au prémix

Le prémix fait partie des astuces pour gagner du temps au quotidien sur l'élevage. Fabriqué à l'avance, ce mélange sec contient en général les minéraux, le ou les correcteur(s) et une source de fibre. Stéphane et Ludovic Feys ont opté pour cette préparation, ce qui leur a permis de faire des économies, d'être plus précis sur la ration et surtout de gagner du temps.

21Janvier
Nutrition et santé

Anticiper les troubles métaboliques par l'analyse des acides gras du lait

Le profil en acides gras du lait est un bon indicateur de santé du troupeau. L'analyse peut mettre en évidence certains troubles métaboliques qui n'auraient pas été détectés par un simple contrôle de performance. Selon le nutritionniste Eilyps Anthony Baslé, cela permet de « piloter l'alimentation du troupeau avec plus de précision. »

20Janvier
Alimentation

En filière non OGM, quelle formule de correcteur azoté choisir ?

Le marché du lait connait de grandes mutations, avec l'arrivée de nouvelles segmentations comme le lait issu de vaches nourries sans OGM. Et si cette filière devenait le standard, comme dans certains pays voisins ? Christophe Granier de Feedia (Techna) fait le point sur les différentes formulations de correcteur azoté et leur intérêt économique.

6Janvier
Génétique et efficience alimentaire

Des jeunes bovins typés « cellulose » et d'autres « amidon »

D'après les recherches mêlant alimentation et génétique, il semblerait que certains taureaux charolais soient davantage capables de transmettre leur aptitude à valoriser des rations à base d'amidon (ensilage de maïs) et d'autres à base de cellulose (ensilage d'herbe).

24Décembre
2019
Alimentation

Simplifier la distribution des concentrés pour gagner du temps

La distribution de l'alimentation représente une grande part du temps de travail de l'éleveur. S'il faut en plus faire du cas par cas pour distribuer les concentrés, ça peut vite devenir compliqué. Passer au Dac, à une distribution automatisée pendant la traite ou simplement à la ration complète sont autant de pistes envisageables pour gagner du temps. Tout dépend de l'investissement à prévoir.