Pôle alimentation

24Janvier
Alimentation

Gagner du temps sur la distribution de la ration grâce au prémix

Le prémix fait partie des astuces pour gagner du temps au quotidien sur l'élevage. Fabriqué à l'avance, ce mélange sec contient en général les minéraux, le ou les correcteur(s) et une source de fibre. Stéphane et Ludovic Feys ont opté pour cette préparation, ce qui leur a permis de faire des économies, d'être plus précis sur la ration et surtout de gagner du temps.

21Janvier
Nutrition et santé

Anticiper les troubles métaboliques par l'analyse des acides gras du lait

Le profil en acides gras du lait est un bon indicateur de santé du troupeau. L'analyse peut mettre en évidence certains troubles métaboliques qui n'auraient pas été détectés par un simple contrôle de performance. Selon le nutritionniste Eilyps Anthony Baslé, cela permet de « piloter l'alimentation du troupeau avec plus de précision. »

20Janvier
Alimentation

En filière non OGM, quelle formule de correcteur azoté choisir ?

Le marché du lait connait de grandes mutations, avec l'arrivée de nouvelles segmentations comme le lait issu de vaches nourries sans OGM. Et si cette filière devenait le standard, comme dans certains pays voisins ? Christophe Granier de Feedia (Techna) fait le point sur les différentes formulations de correcteur azoté et leur intérêt économique.


6Janvier
Génétique et efficience alimentaire

Des jeunes bovins typés « cellulose » et d'autres « amidon »

D'après les recherches mêlant alimentation et génétique, il semblerait que certains taureaux charolais soient davantage capables de transmettre leur aptitude à valoriser des rations à base d'amidon (ensilage de maïs) et d'autres à base de cellulose (ensilage d'herbe).

24Décembre
2019
Alimentation

Simplifier la distribution des concentrés pour gagner du temps

La distribution de l'alimentation représente une grande part du temps de travail de l'éleveur. S'il faut en plus faire du cas par cas pour distribuer les concentrés, ça peut vite devenir compliqué. Passer au Dac, à une distribution automatisée pendant la traite ou simplement à la ration complète sont autant de pistes envisageables pour gagner du temps. Tout dépend de l'investissement à prévoir.

20Décembre
2019
Transformation laitière

EARL du Petit Ramard (69) : une conduite précise de l'élevage jusqu'au fromage

L'EARL du Petit Ramard à Condrieu dans le Rhône (69) a remporté les titres de « Meilleur éleveur Prim'holstein » et de la « Vache de l'année 2019 » avec Galaxie (Shottle). Grâce à une conduite rigoureuse, ce petit élevage de 36 laitières à 12 500 litres de moyenne fait vivre neuf personnes en transformant et vendant les deux tiers de sa production.

18Décembre
2019
Saisonnalité

Quelle ration pour produire du lait bio en hiver ?

Le marché attend plus de lait bio en hiver mais avec quelle ration le produire ? À la ferme de Trévarez (29), les essais se sont portés sur le tourteau de soja, l'ensilage d'herbe et la luzerne déshydratée. Le tout est de bien choisir entre faire un maximum de litrage ou conserver une certaine autonomie.

17Décembre
2019
Vêlages d'automne en allaitant

Être plus précis sur la ration et sortir des lots homogènes

À la ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou (Maine-et-Loire), une partie des vaches vêlent au printemps, l'autre en automne. Pour Julien Fortin, responsable de l'exploitation, faire vêler en septembre-octobre présente de nombreux avantages. Entre autres, la possibilité de distribuer des rations très précises.

26Novembre
2019
Vaches de réforme

Enrubannage ou régime sec : le coût de l'engraissement n'est pas le même

L'enrubannage permet de réduire la part de concentrés des rations d'engraissement. En revanche, l'herbe récoltée doit être de qualité suffisante - soit fauchée tôt. À l'inverse, distribuer un mélange fermier ou une ration foin + concentrés à volonté réduira largement le temps de travail de l'éleveur mais gare au coût alimentaire qui peut vite s'envoler !

20Novembre
2019
Ressource fourragère

Les couverts végétaux : des valeurs alimentaires intéressantes à exploiter

Les couverts végétaux présentent de bonnes valeurs nutritives pour les animaux (96 g PDI/UFL en moyenne). Leur utilisation au pâturage ou en affouragement en vert nécessite toutefois une étude préalable de leur valeur énergétique et azotée ainsi qu'une évaluation de leur risque acidogène.

12Novembre
2019
S'installer en allaitant

Broutards, taurillons ou b½ufs, quelle est la production la plus intéressante ?

Dans les Hauts-de-France, 60 % des élevages allaitants sont naisseurs et vendent des broutards, 28 % sont naisseurs-engraisseurs de taurillons et 12 % sont naisseurs-engraisseurs de b½ufs. En revanche, ces trois systèmes ne semblent pas logés à la même enseigne niveau rentabilité. Alors quelle est la production la plus économiquement intéressante ?

31Octobre
2019
Marge sur coût alimentaire

Privilégier un calcul de marge à la vache plutôt qu'aux 1 000 litres

L'alimentation représente 1/4 des charges du coût de production du lait, c'est donc une variable majeure dans le revenu des éleveurs. Calculer sa marge sur coût alimentaire permet d'obtenir une vision juste et précise des dépenses mais surtout de la rentabilité de l'atelier laitier. Il est alors plus fiable de calculer sa marge à la vache qu'aux 1 000 litres.

28Octobre
2019
Bovin viande

Engraisser à l'herbe : oui à condition de faire du stock

Le maïs ensilage s'avère compliqué dans certains secteurs au vu des sécheresses qui se répètent et la ration sèche coûte chère. Que reste-t-il comme possibilité pour engraisser des bovins ? L'herbe ? Oui, si elle est exploitée au printemps. Ensilage, enrubannage et foin semblent être les meilleures pistes pour engraisser à bas coût et sans crainte.

25Octobre
2019
Témoignages

Deux éleveurs bio face à la sécheresse : leurs stratégies pour s'adapter

Comme beaucoup de leurs collègues, Frédéric Lenglet et Gildas Gedouin, deux éleveurs bio de l'Ouest ont dû faire face à la sécheresse et adapter leurs pratiques. Pour maximiser le pâturage, le premier réalise un sursemis sur ses prairies permanentes en septembre puis un semis direct de méteil. Pour le second, cela passe par un topping dès le début de la saison pour densifier la repousse et limiter les refus. Les deux éleveurs diversifient les espèces implantées et testent aussi des mélanges prairiaux pour voir les plus résistants au manque d'eau.

22Octobre
2019
Réforme du troupeau allaitant

Jeune ou vieille vache : le coût de la finition ne sera pas le même

Réformer et engraisser une jeune vache coûtera-t-il le même prix qu'avec une vache plus âgée ? Clairement non. Une jeune vache va certes faire plus de croissance mais elle consommera plus d'aliments pour y parvenir. Une vieille vache, elle, aura un GMQ inférieur mais, au final, fera le même poids de carcasse avec un coût d'engraissement inférieur.

22Octobre
2019
Alimentation

Des graines protéagineuses pour une complémentation 100 % made in France

Oui, il est possible de complémenter ses vaches en protéines françaises, garanties sans OGM. Des traitements thermiques améliorent la valeur nutritionnelle des graines protéagineuses et les rendent aussi intéressantes que du tourteau de soja. Reste à relancer leurs cultures dans l'hexagone.