Pôle alimentation


10Juillet
Chaleur et santé des bovins

Aidez vos vaches à supporter la canicule

Ventilateurs, brumisateurs, asperseurs, complémentation minérale, humidification de la ration... Comment aider vos vaches laitières à supporter la canicule ? Le Btpl nous apprend que le rumen est un véritable radiateur interne qui atteint sa température maximale entre quatre et cinq heures après l'ingestion. Ainsi, une primipare haute productrice produit deux fois plus de chaleur qu'une vache tarie.

3Juillet
Alimentation et santé

Une méthode simple pour détecter les vaches qui mangent mal

Il est important de savoir si les vaches fraîchement vêlées ou en début de lactation se nourissent correctement. Une bonne solution pour identifier rapidement celles qui mangent mal : l'appréciation du remplissage de la panse. Distribuer une ration plus concentrée permet alors de limiter les troubles du métabolisme.

28Juin
Maïs fourrage

Attention, les récoltes pourraient avoir trois semaines d'avance !

A ce jour, compte-tenu des dates de semis précoces et des conditions climatiques actuelles - chaudes et déficitaires en pluviométrie - les récoltes de maïs fourrage pourraient avoir deux à trois semaines d'avance par rapport à la normale si les conditions anticycloniques persistent.

22Juin
Hypocalcémie sub-clinique

Alimenter avec un faible Baca avant le vêlage

L'hypocalcémie sub-clinique ou baisse du calcium sanguin, est responsable de la fièvre de lait. Mais ce symptôme n'est que la partie immergée de l'iceberg car on estime que lorsque 5 % des vaches de plus de deux lactations font une fièvre de lait, cela signifie que la moitié des vaches sont en hypocalcémie sub-clinique sans pour autant développer une fièvre de lait. Le Btpl donne des conseils pour faire une ration avec un Bilan alimentaire cations-anions (Baca) adapté à la période de tarissement.

16Juin
Conseil de nutritionniste

La nutrition des vaches taries : la base d'une bonne lactation

On ne le redit jamais assez : une bonne lactation se prépare au tarissement. Pour les vaches laitières comme allaitantes, veillez à déconcentrer suffisamment les rations, mais sans faire de transition alimentaire radicale. Jonathan Riocourt, nutritionniste indépendant du cabinet BDM livre quelques conseils.

12Juin
[Reportage] Alimentation

La luzerne, allié santé des vaches laitières

En plein bassin laitier de Mayenne et d'Ille-et-Vilaine, des éleveurs produisent la luzerne, qui enrichira la ration de leurs vaches. Réunis en coopérative, ils déshydratent leur fourrage pour conserver toutes ses qualités. De nombreuses qualités qui font de la luzerne un atout pour l'autonomie protéique mais aussi la santé et la reproduction des laitières.

5Juin
Conseil de nutritionniste

Vos vaches boivent-elles suffisamment d'eau de qualité ?

Qu'elle provienne d'un forage ou du réseau, l'eau de boisson de vos bovins doit être accessible à tout moment et être d'une qualité sanitaire irréprochable. L'eau est « le premier aliment » d'une vache laitière qui peut en boire jusqu'à 200 litres par jour en été.

2Juin
[Agenda] LVH - Carrefour des éleveurs

Le réseau " La Vache Heureuse " (LVH) créé par l'éleveur Anton Sidler et l'agronome Konrad Schreiber, adeptes du semis direct et des méteils, organise la deuxième édition du Carrefour des éleveurs vendredi 9 juin 2017 à Roézé-sur-Sarthe (Sarthe). Le thème abordé : "Les vaches à la rescousse de l'environnement ! Nitrates, gaz à effets de serre... Et si nous nous étions trompés ?"

2Juin
Biomin

En 2016, 64 % des échantillons de cultures de la zone Europe présentaient un niveau de mycotoxines dépassant les seuils de risque. Ce chiffre est en augmentation par rapport à 2015. Des augmentations ont été constatées également en Asie, Océanie, Amérique du Sud et Afrique du Sud.

26Mai
Moins de mammites

Veillez au logement et à l'alimentation des taries (2e partie)

La qualité du logement ainsi qu'une alimentation spécifique est nécessaire aux vaches durant la période de tarissement et sera gage d'un meilleur état sanitaire des mamelles. Le Btpl (Bureau technique de la promotion laitière) rappelle que l'objectif est de couvrir les besoins des vaches mais sans excès notamment énergétiques et azotés.