Pôle alimentation

18Janvier
Oligo-éléments

« La moitié des bovins sont carencés en iode et en sélénium »

Veaux mous, manque d'immunité, problèmes de reproduction ou de mammites. Peut-être s'agit-il d'une carence en oligo-éléments, notamment en iode ou en sélénium dans les régions au sous-sol peu fourni. Les apports par bolus sont plus précis que ceux par seaux à lécher.

16Janvier
L'actu d'Arvalis

Sous la bâche, la conservation de l'ensilage de maïs évolue dans le temps

Le maïs fourrage ensilé est utilisé de quelques semaines à plusieurs mois après la confection du silo. Sous réserve que les bonnes pratiques de récolte, conservation et vitesse d'avancement, soient respectées, les ensilages sont considérés comme « stables » dans le temps avec des valeurs nutritives fixes. Or la dégradabilité de l'amidon s'améliore de 15 % durant les deux premiers mois.

13Janvier
[Reportage] Limousin

Le pari réussi du veau de lait sous la mère au Gaec Velles

Avec 27 000 veaux commercialisés par an, le département de la Corrèze est le leader français du veau de lait sous la mère. Une production contraignante impliquant deux tétées par jour, 365 jours par an, mais qui reste rémunératrice. Pour Gérard Velles et son fils Mathieu, les 75 veaux Label Rouge vendus chaque année par l'exploitation familiale sont la garantie d'une trésorerie rapidement disponible grâce à un marché toujours en demande.


12Janvier
Journée d'échanges

Les coopératives distributrices de la marque d'aliments pour vaches laitières Ozé invitent les producteurs à une journée d'information le mardi 31 janvier à Amiens. De 9h30 à 17h00, des spécialistes de l'élevage interviendront sur des thèmes précis et échangeront avec les éleveurs. Les inscriptions doivent être réalisées avant le vendredi 13 janvier.

6Janvier
Tribune

Productivité laitière = rentabilité : « Un grand mensonge en bande organisée »

D'un commun accord, la filière laitière avec ses éleveurs, ses techniciens, ses chercheurs, ses enseignants part du postulat que la productivité par vache ou par exploitant est gage de rentabilité. Mais ne nous serions-nous pas trompés d'indicateur de performance ? A qui profite réellement la productivité ?

5Janvier
Engraissement des bovins viande

Le Gaec Augros vise l'autonomie alimentaire pour finir ses Charolais

Vous avez pu découvrir le Gaec Augros dans l'Indre dans un premier article sur la vente de viande en circuit court. Voici la deuxième partie sur l'alimentation de leur troupeau de 150 vaches charolaises et leur suite. L'ensemble des femelles et des taurillons sont engraissés en visant le "zéro achat".

30Décembre
2016
Top 20 des reportages

Les élevages que vous avez préférés en 2016

Pour notre plus grand plaisir, vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire chaque jour sur Web-agri.fr avec en moyenne 230 000 visites par mois ! L'équipe Web-agri vous remercie de votre fidélité et vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Voici un best of des 20 reportages écrits et vidéo que vous avez les plus vus en 2016, par ordre de préférence.

28Décembre
2016
Élevage caprin

Les marges brutes des élevages de chèvres dépendent peu du niveau de concentrés

Le BTPL a analysé les marges brutes des élevages caprins durant la campagne 2015-2016 en fonction du niveau d'ingestion de fourrages par rapport aux concentrés distribués par chèvre. Mais le critère de la productivité par unité de main d'½uvre semble plus décisif que le choix du type de ration au vu de la conjoncture.

23Décembre
2016
Alimentation animale

Rennes, 22 déc 2016 (AFP) - L'entreprise Nutréa, filiale de la coopérative bretonne Triskalia, a affirmé jeudi ne pas avoir décelé de phosphine, un produit antiparasitaire extrêmement toxique, dans sa cargaison de maïs destinée à l'alimentation animale, qui avait suscité l'inquiétude d'associations en raison des risques sanitaires encourus.

16Décembre
2016
[Vidéo] Vente de viande en circuit court

Le Gaec Augros valorise ses charolaises à 4,5 ¤/kg avec son nutritionniste

[Partie 1/2 : la commercialisation] Dans l'Indre (36), Jean-Pierre et Gilles Augros élèvent un troupeau de 150 mères charolaises et engraissent les mâles et les femelles sans achat d'aliment. Afin de valoriser ce savoir-faire, les nutritionnistes de l'élevage ont créé une filière courte de vente directe de viande en caissette. Une plus-value estimée à environ 350 ¤ par animal par rapport au circuit traditionnel.

15Décembre
2016
Luzerne déshydratée

Avec la coopérative Déshyouest, la luzerne s'ancre à l'Ouest

Déshyouest, tout est dit dans le nom de cette nouvelle union de coopératives : c'est la filière de déshydratation de la luzerne dans l'Ouest. Née le 6 décembre de la fusion de la Coopédom (35) et de la Codéma (53), cette nouvelle entité mise sur la complémentarité des outils pour proposer à ses 1 200 agriculteurs adhérents des prestations de récolte et de déshydratation des fourrages.

9Décembre
2016
Affouragement hivernal des bovins

Les éleveurs canadiens misent sur le pâturage en andain pour faire des économies

Les chercheurs canadiens de l'Alberta mettent en pratique une technique d'affouragement hivernal des bovins viande très économe en temps et en gazole : le pâturage en hiver de cultures fauchées à l'automne, dit pâturage en andain. D'autres éleveurs Nord-américains pratiquent le « bale grazing », l'accès aux rounds de foin et d'enrubannage directement aux champs.

7Décembre
2016
Marges brutes lait et pâturage

+ 19 ¤/1 000 l pour les élevages fermant le silo de maïs au printemps

Parmi les élevages de vaches laitières de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire, ceux qui ferment le silo de maïs au printemps pour profiter de la pousse de l'herbe ont une marge brute de 220 ¤/1 000 litres contre 201 ¤ pour ceux qui distribuent du maïs tout au long de l'année. De même, les élevages en robot de traite qui pâturent tirent un peu plus de marge par volume de lait que ceux qui n'ont pas accès aux prairies.

5Décembre
2016
Compléments alimentaires ruminants

Deltavit propose de nouveaux produits diététiques dédiés à l'élevage biologique des bovins. La gamme s'étend de la protection contre l'acidose, à l'amélioration de la digestibilité des fibres en passant par la limitation du gaspillage d'azote de la ration.

30Novembre
2016
Efficacité protéique de la ration

Acides aminés limitants et protéines by-pass au menu du jour

Inzo travaille sur les apports spécifiques en acides aminés limitants dans les rations des vaches laitières. Objectif : réduire l'apport global de protéines dans la ration et apporter les acides aminés au plus près des besoins de l'animal pour limiter le gaspillage.