BTPL

Articles écrits par le Bureau technique de la promotion laitière (BTPL).

5Octobre
2020
Renouvellement des génisses

Un peu, beaucoup... attention ça peut vite déborder !

En France, dans les résultats technico-économiques, l'élevage des génisses occupe toujours un poids conséquent. Le coût du renouvellement du troupeau laitier évolue peu et les gains techniques et économiques sont connus. En plus du vêlage précoce, il faut choisir et réduire le nombre de génisses à élever par génération.

1Septembre
2020
Fourrage

Les méteils comme base de l'alimentation des vaches laitières : quels coûts ?

Les méteils ont un intérêt dans des rations vaches laitières, tout particulièrement dans les secteurs où le maïs est soumis à un risque sécheresse. Ils assurent le stock fourrager. Mais sont-ils une bonne solution technico-économique ? Calculs et éléments de réponse du BTPL.


3Aout
2020
Aléas climatiques

Quelles pistes pour sécuriser mon système fourrager ?

Les sécheresses estivales risquent d'être de plus en plus fréquentes et prononcées. Dans un système en croisière en place depuis de nombreuses années, l'équilibre n'est plus toujours assuré. Comment faire pour sécuriser son système fourrager sans dégrader son revenu et ses conditions de travail ?

7Juillet
2020
Alimentation des veaux

Lait entier ou poudre de lait, lequel est le moins cher ?

La phase lactée est une période sensible, l'enjeu est double : assurer une croissance soutenue et éviter les problèmes sanitaires. Les plans d'allaitement pour les veaux sont nombreux : lait entier, lait en poudre, mixte lait-poudre. Comment choisir le bon plan d'allaitement pour mon élevage ?

2Juin
2020
Éleveurs laitiers

Savez-vous combien vous coûtent vos génisses ?

La balance oscille entre 1 200 et 1 800 ¤, l'écart est conséquent. Mais cette valeur est-elle juste et pertinente ? Combien me coûte réellement une génisse dans mon cheptel ? La bonne question est de savoir combien je peux gagner, dans deux ans, en gardant un lot de petites femelles nées ces derniers jours, soit en les introduisant dans mon troupeau, soit en les vendant.

19Mai
2020
Troupeau laitier

Le robot de traite, vous y pensez ? Et pourquoi pas d'occasion ?

Si trouver un salarié pour traire et s'occuper du troupeau peut ressembler à un parcours du combattant, comment gagner en souplesse et en confort de vie . La mécanisation et la robotisation sont-elles les bonnes solutions ? Est-ce envisageable économiquement ? Neuf ou d'occasion ? Le BTPL répond à ces questions.

3Mars
2020
Contention des bovins

À chacun son système de contention pour intervenir en toute sécurité

Tarissement, vêlage, insémination, contrôle de gestation, parage, examen, vaccination, soin, chargement dans une bétaillère... On peut estimer entre 10 et 20 le nombre d'interventions par vache et par lactation qui demandent la manipulation et la contention d'un animal, ce qui représente, pour un troupeau de 100 vaches laitières au moins deux interventions par semaine. Le BTPL fait le point sur les types de contention à prévoir dans la conception d'un bâtiment d'élevage.

14Janvier
2020
Lisier et fumier

Épandre ses effluents d'élevage au plus juste

Si le stockage coûte cher, l'épandage des effluents d'élevage peut en revanche rapporter gros. Pour les valoriser au maximum, il faut compter en épandre sur la plus grande surface possible. Et si cela ne suffit pas, il est tout à fait possible d'en vendre une partie ou de l'échanger. Mais dans tous les cas, une bonne utilisation des lisiers et fumiers permettra de réduire les achats extérieurs d'engrais.

4Décembre
2019
Signes de vaches

Observer le comportement du troupeau pour améliorer sa productivité

Être dans ses vaches au quotidien ne suffit pas pour voir les petits détails qui pénalisent le confort, voire même la productivité. Déplacer la barre au garrot des logettes, donner un plus grand accès à l'auge, changer le sens de circulation du bâtiment... De nombreuses améliorations peuvent être faites après avoir observer son troupeau en toute objectivité. C'est ce que propose la formation "Signes de vaches" du BTPL.

6Novembre
2019
Génétique

En lait comme en viande, le croisement de races se justifie

Environ 5 % des vaches laitières françaises sont croisées. Si le troupeau croisé peut légèrement perdre en lait, de nombreux avantages se dégagent comme l'amélioration des taux ou encore l'effet hétérosis. Si la pratique est moins répandue chez les éleveurs allaitants, le croisement de races peut pourtant avoir également des effets bénéfiques.

17Octobre
2019
Passer en monotraite

Le gain de temps est conséquent, la perte de lait aussi

Pour alléger la charge de travail en élevage laitier, la monotraite est une solution envisageable. Avant d'y passer, mieux vaut calculer son coup (ou plutôt son coût) car la baisse de production n'est pas négligeable et la marge s'en ressent. D'ailleurs, le gain de temps n'est pas systématique selon la stratégie choisie...