Bovin viande

image Bovin viande

Articles traitant des bovins allaitants et des filières de viande bovine.

21Octobre
Ferme de Trévero

S'installer grâce à la complémentarité productions animales/végétales

Changer d'atelier pour reprendre des exploitations difficiles à transmettre sinon, c'est possible ! Benjamin Frezel et son associé Régis Durand, qui se sont installés sur une ferme laitière, ont arrêté le lait pour développer diverses productions animales et végétales. Ils souhaitaient que leur agrosystème, basé sur la complémentarité entre élevages et cultures, soit global, cohérent, autonome et résilient.

16Octobre
Paroles de lecteurs

Décapitaliser le cheptel allaitant français : pas étonnant mais normal !

Vu les prix très bas, les charges et les contraintes qui augmentent, le manque de soutien du gouvernement et des syndicats, les pressions croissantes des écolos bobos comme des vegans, la décapitalisation de l'élevage allaitant ni même son accélération ne surprennent les lecteurs de Web-agri.

15Octobre
Sondage

Partager votre salarié avec d'autres éleveurs, y avez-vous pensé ?

Se libérer de certaines tâches ou se dégager du temps, tout en s'appuyant sur une personne compétente et de confiance : beaucoup d'éleveurs en rêvent mais n'ont pas les moyens financiers et/ou assez de travail pour un salarié à temps plein. Pourquoi pas alors le "partager" sur plusieurs exploitations ? Et vous, y avez-vous songé ? Réponse dans ce sondage...


13Octobre
En Bretagne et Normandie

Les groupements d'employeurs bretons et normands organisent, ce 13 octobre, la 3e journée de l'emploi partagé en agriculture. Objectif : promouvoir cette possibilité d'embauche et d'organisation du travail, à la fois auprès des salariés agricoles comme des agriculteurs employeurs, qui n'ont pas toujours ni les moyens ni suffisamment de travail à proposer pour un temps complet.

13Octobre
Élevage allaitant

Pourquoi une telle accélération de la décapitalisation depuis 2016 ?

Avec 250 000 têtes de moins depuis 2016, le cheptel allaitant français est en net déclin depuis quatre ans. Une diminution qui s'explique par plusieurs facteurs avec, en tête, le manque de rentabilité. Globalement, les allaitants spécialisés perdent des vaches, et si les installations conservent une bonne dynamique, les nouveaux venus ne privilégient pas la dimension ou la croissance en cheptel.

9Octobre
Paroles de lecteurs

Des oiseaux loin d'être drôles en élevage...

Selon les lecteurs de Web-agri, les oiseaux sont plutôt de mauvaise augure en élevage, où ils peuvent entraîner des problèmes de santé et de reproduction. Sur les cultures également, ces nuisibles causent des dégâts importants. La solution pour éviter leur prolifération : « la régulation des populations, mais pas par les agriculteurs »...

8Octobre
[Fiche pratique] Salariés agricoles

5 clés pour embaucher puis fidéliser

Afin d'aider les exploitants agricoles dans leur recherche et recrutement de salariés, Sdaéc-Terralliance livre une série de conseils en cinq étapes, essentielles à suivre selon le groupement d'employeurs pour trouver la bonne personne et la garder sur la ferme. Vous pensez que ces préconisations sont surtout valables pour les services de ressources humaines ? Détrompez-vous : elles vous seront d'autant plus utiles dans un contexte où l'agriculture, et en particulier l'élevage, peine à recruter. D'ailleurs, une exploitation ne se rapproche-t-elle pas de plus en plus d'une entreprise classique ?

5Octobre
Normande et développement durable

Une race triplement performante

La mixité de la Normande est un atout considérable pour la race. Avec un même animal, du lait et de la viande sont produits, un avantage d'un point de vue environnemental. Sa capacité à valoriser les fourrages, sa facilité à vivre et ses produits de qualité expliquent pourquoi elle est une race triplement performante d'un point de vue développement durable.

28Septembre
Marché de la viande bovine

Seules les réformes bien conformées sortent du lot

Si les effets de la crise sanitaire sur le marché de la viande bovine française s'estompent, les perspectives restent moroses. Seuls les cours des vaches les mieux conformées atteignent des niveaux élevés : les cotations pour les vaches P et O stagnent, et les cours des jeunes bovins sont au plus bas.