Assurances

Série d'articles relatifs aux assurances agricoles.

27Septembre
Assurance prairies

N. Coudert : « 7 800 ¤ d'indemnisation pour acheter du fourrage, ça aide ! »

L'élevage paie un lourd tribut à la sécheresse de deux étés successifs. Manque cruel de ressources fourragères, décapitalisation de cheptel, c'est la survie même des exploitations qui est mise en cause. Pour se protéger, certains éleveurs optent pour l'assurance prairies, système assurantiel privé mais subventionné par l'Etat. C'est le cas de Nicolas Coudert. En 2018, la sécheresse a réduit sa production fourragère de 30 %. Avec l'assurance prairies, il a été indemnisé de 7 800 ¤, ce qui lui a permis d'acheter de la paille pour compléter les rations avec les céréales de l'exploitation


12Septembre
Assurance récolte

Les recommandations pour tenter de développer le dispositif

Les sénateurs ont voté, mardi 10 septembre, une proposition de résolution visant à encourager le développement de l'assurance récolte. Ils recommandent notamment au Gouvernement d'appliquer les mesures prises par le règlement européen dit « omnibus », dont une baisse des seuils de déclenchement, considérés trop élevés par bon nombre d'agriculteurs.

6Septembre
Sécheresse, gel ou grêle

Le régime d'indemnisation des dommages subis par les agriculteurs repose d'une part sur un fonds de solidarité, géré par le ministère de l'agriculture, et d'autre part sur un système assurantiel privé mais subventionné par l'Etat. Un système que les acteurs veulent aujourd'hui revoir en raison de la multiplication des incidents climatiques, et du faible taux d'assurance des agriculteurs.

18Juillet
Aléas climatiques

Suite aux récents orages et à la canicule, le Modef exige l'activation d'urgence des cellules départementales, pour le recensement des dégâts sur les cultures. Le syndicat demande aussi l'activation du Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA).

5Juillet
Canicule record

Le ministre promet des « aides rapides » aux agriculteurs touchés

Vignes comme brûlées au chalumeau, arbres fruitiers et légumes desséchés, exploitations incendiées : une semaine après les températures record enregistrées dans l'Hérault et le Gard, le ministre de l'agriculture a promis des aides « rapides » aux agriculteurs, encore en train d'évaluer les dégâts.