8Juillet
2013
L'info d'Arvalis

Automatisation de la ventilation : un refroidissement deux fois plus rapide !

Une ventilation de refroidissement est efficace si et seulement si la température de l'air extérieur est entre 7 et 10 °C inférieure à celle du grain. Pour « capter » toute l'offre climatique favorable, les automatismes déclenchent la ventilation uniquement lorsque ces conditions d'écart de températures sont réunies. La preuve dans nos essais Arvalis - Institut du végétal 2012 sur le boitier Sec-LIS®.

1Juillet
2013
L'info d'Arvalis

Benoît Méléard, d'Arvalis-Institut du végétal, fait le point sur les conditions de fin de cycle qui influencent les critères technologiques et sanitaires des céréales.

17Juin
2013
L'info d'Arvalis

Récolte des légumineuses fourragères : optimiser la vitesse de séchage du foin

Limiter les pertes au champ, tant en quantité qu'en qualité, tout en optimisant la vitesse de séchage constitue le paradoxe de récolte en foin. Plus un fourrage est sec, plus il est fragile. Les interventions doivent donc être de moins en moins agressives au fur et à mesure que le foin sèche pour limiter les pertes.

10Juin
2013
L'info d'Arvalis

Suivre l'évolution des populations de pucerons des épis avant d'intervenir

La période de sensibilité des céréales au puceron des épis démarre à partir du stade épiaison et se termine au stade grain pâteux. Une observation régulière de l'évolution des populations de pucerons des épis est essentielle pour déterminer si une intervention est nécessaire.


3Juin
2013
L'actu d'Arvalis-infos.fr

Céréales : une séquence climatique peu favorable à la fertilité des épis

La fertilité des épis est pilotée par plusieurs étapes physiologiques de la plante dont la réussite passe principalement par l'offre climatique durant la montaison. Cette année, le climat pluvieux, couvert et les températures fraîches et chaotiques lors de la montaison défavorisent globalement la fertilité des épis.

27Mai
2013
L'actu d'Arvalis-infos.fr

Manque de rayonnement et excès d'eau peuvent pénaliser les rendements

Atypique sur le plan climatique, la campagne 2012/2013 a été jusqu'à présent marquée par des températures printanières très faibles, des précipitations en excès et un manque de rayonnement. Les cultures ont pris du retard et il est possible que ces phénomènes aient un impact sur le rendement.

20Mai
2013
Maladies des protéagineux

Lutter contre l'anthracnose à la floraison

Les maladies des protéagineux à floraison se développent à la faveur d'un temps humide, pluvieux. L'anthracnose reste la maladie la plus préjudiciable sur pois comme sur féveroles, même si d'autres pathogènes tels que le botrytis, le sclérotinia ou la rouille peuvent aussi causer des dégâts importants sur ces cultures.