Argentine

Articles consacrés aux cultures argentines (blé, soja, maïs) et à la politique agricole de ce pays.

27Février
L'info marché du jour

L'Argentine suspend ses exportations de produits agricoles

Le ministère argentin de l'agriculture a annoncé la suspension des exportations de produits agricoles jusqu'à nouvel ordre. Une mesure qui pourrait probablement être suivie par une nouvelle augmentation des taxes à l'export qui permettrait l'augmentation des rentrées d'argent, mais qui entacherait la compétitivité des produits agricoles argentins.


23Décembre
2019
L'info marché du jour

En Argentine, le rythme des ventes bat des records

Les taxes sur le blé, maïs et soja ont été relevées la semaine dernière, et déjà, il est question de nouvelles hausses qui pourraient bientôt intervenir. Les agriculteurs et exportateurs accélèrent leurs ventes, qui atteignent un rythme record.

16Décembre
2019
Argentine

Blé, maïs et soja argentins seront taxés davantage

Alberto Fernández, le nouveau président argentin, a pris ses fonctions le mardi 10 décembre et quatre jours plus tard, son gouvernement a annoncé augmenter les taxes sur les exportations de produits agricoles. La mesure devrait développer les rentrées d'argent dans les caisses de l'État pour lui permettre de faire face à d'importantes dettes. Néanmoins, elle impactera négativement la compétitivité des produits agricoles du pays. Mauvaise nouvelle pour les agriculteurs argentins.

16Décembre
2019
L'info marché du jour

Une production de blé record en Argentine, malgré la sécheresse

La récolte de blé en Argentine devrait être à son plus haut niveau, malgré le manque d'eau. Les travaux de récolte progressent bien, et le Rosario Exchange a revu son estimation à la hausse. La production devrait s'élever à 19,5 Mt.

23Novembre
2019
CHICAGO HEBDO

Le soja au plus bas depuis presque deux mois

Les prix du soja côté à Chicago sont tombés vendredi à leur plus bas en près de deux mois, fragilisés par les incertitudes commerciales. Ceux du blé ont augmenté et ceux du maïs sont restés stables. Les investisseurs ont tenté d'interpréter les messages discordants des présidents américain et chinois sur le commerce : Donald Trump a estimé qu'un accord avec Pékin était toujours à portée de main quand Xi Jinping s'est dit prêt à en découdre.