Agriculteurs en difficulté

Série d'articles au sujet des agriculteurs en difficulté,des procédures de redressement, de l'accompagnement des agriculteurs en difficulté économique ou sociale.

1Octobre
Aide aux exploitations en difficulté

64 % des agriculteurs réfractaires à la « justice préventive » pour les aider

Les procédures collectives - procédure de sauvegarde, redressement judiciaire, règlement amiable, etc - qui exigent la sollicitation du tribunal, n'ont toujours pas la cote auprès des agriculteurs : seulement un tiers d'entre eux se disent prêts à y recourir, si ce n'est déjà fait, en cas de lourdes difficultés économiques. D'où l'annonce, par le ministre de la justice Éric Dupond-Moretti, d'une mission pour faire la promotion de cette « justice préventive », en particulier dans le secteur agricole.

28Aout
Témoignage d'Antoine Thomas (50)

« 6 ans après mon installation, je raccroche la cotte et les bottes »

Six ans après son installation, le jeune agriculteur normand Antoine Thomas a finalement pris la décision de quitter le Gaec. Pour cause de mésentente avec l'un de ses associés, ce passionné de vaches a eu besoin de tourner la page. Il nous explique pourquoi et comment il en est arrivé là...


20Avril
En Nouvelle-Aquitaine

Avec le coronavirus, les agriculteurs ont, dans certaines filières notamment (vente directe, maraîchage, lait...), plus de difficultés à vendre leur production et/ou sont contraints de la réduire. D'où des tensions importantes au niveau des trésoreries, a fortiori pour les producteurs installés depuis peu, que le Crédit Agricole de Nouvelle-Aquitaine propose d'alléger à travers les prêts garantis par l'État (PGE). Un dispositif qui présente plusieurs intérêts, selon le syndicat Jeunes Agriculteurs de la région.

11Mars
Mission sur le mal-être des agriculteurs

« Mieux comprendre, mieux connaître et mieux prévenir »

Chargé par le Premier ministre d'une mission parlementaire sur le mal-être des agriculteurs, le député Olivier Damaisin a reçu le 10 mars sa lettre de mission des mains du ministre de l'agriculture, qui a rappelé les objectifs de ce travail de six mois : mieux connaître les causes du suicide en agriculture, pour être en capacité d'éviter plus de drames.

6Février
Tribune

« Par chance ce jour-là, j'ai appelé à l'aide ! »

Elle rêvait de reprendre la ferme familiale et s'y est investie corps et âme. Isolée et croulant sous la pression du travail, elle a petit à petit perdu pied. Passée au bord du suicide, elle a su appeler à l'aide et s'en sortir. Elle, c'est une agricultrice du Québec mais ça pourrait être n'importe qui d'entre nous. Et c'est pour nous alerter sur le sujet qu'elle nous raconte « les idées suicidaires d'une agricultrice ».

11Novembre
2019
Assurance maladie

La taxe Puma revue à la baisse

[Article mis à jour le 11/12/2019 à 15h40] Instaurée en 2017, la cotisation subsidiaire maladie a été rabotée en 2019 donnant un peu d'air aux agriculteurs ayant un revenu faible ou déficitaire. Une évolution à prendre en compte au moment de réaliser les derniers arbitrages sur vos revenus 2019.

8Novembre
2019
[Rapport Insee] Revenus agricoles

Près de 20 % des agriculteurs n'ont dégagé aucun revenu en 2017

Près de 20 % des agriculteurs français ont déclaré un revenu nul, voire un déficit de leur exploitation en 2017, selon un rapport de l'Insee publié jeudi, malgré un revenu moyen affiché en augmentation, à 1 390 euros mensuels, avec de très fortes disparités. La part d'exploitations sans revenus « est particulièrement élevée dans la production de céréales et grandes cultures (30 %) et dans l'élevage d'ovins, caprins, équidés et autres animaux (28 %)», selon l'Insee.

31Octobre
2019
Prévention du suicide en agriculture

Agri-sentinelles, le réseau pour faire des techniciens des « lanceurs d'alerte »

Initié il y a environ un an, le réseau Agri-sentinelles se dote d'un site web dédié, pour recenser les formations et les outils existants pour repérer et accompagner les agriculteurs en situation de détresse psychologique. Pour Delphine Neumeister, co-animatrice du réseau, environ 10 000 techniciens travaillant auprès des agriculteurs pourraient devenir de véritables « lanceurs d'alerte » pour sortir ceux en situation de mal-être de l'isolement et les aider à s'en sortir.