23Janvier
2018
Conjoncture céréalière

P. Pinta, AGPB : « 4 céréaliers sur 10 sans revenu disponible, du jamais vu ! »

Le congrès des céréaliers de l'AGPB se déroulera à Dijon les 31 janvier et 1er février prochains dans une « ambiance morose ». « 40 % des producteurs n'ont pas dégagé de revenu disponible en 2017 », selon Philippe Pinta. Pour le président du syndicat, les solutions sont à trouver au sein de la filière, en particulier par la réduction des charges à tous les échelons, et surtout par des investissements de modernisation, de recherche et d'innovation. Cette modernisation de la filière coûtera 14 milliards sur 15 ans.

20Octobre
2017
Règlement Omnibus

Le « règlement Omnibus » pour lequel le trilogue européen s'est mis d'accord le 12 octobre prévoit une baisse du seuil de déclenchement des assurances à 20 % de pertes et une couverture des coûts à 70 %. Ces évolutions divisent syndicats minoritaires et majoritaires.


29Aout
2017
Moisson 2017

P. Pinta (AGPB) : « Si la baisse des prix perdure, les revenus seront négatifs »

Les céréaliers de l'AGPB sont inquiets : les rendements très hétérogènes, et donc assez médiocres pour certains d'entre eux, se conjuguent à une nette baisse des cours du blé sur le marché mondial. Ils appellent les pouvoirs publics à des mesures fortes, notamment dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation.

15Décembre
2016
Revenus agricoles 2016

L'AGPB réagit à la publication des comptes de l'agriculture 2016 et notamment à la forte baisse du revenu des céréaliers. Le syndicat demande un soutien de l'Europe ainsi que l'instauration de nouveaux outils de gestion des risques, accessibles pour chaque agriculteur : épargne de précaution et assurance climatique performante aux seuils rabaissés à 20 %.

23Septembre
2016
Tafta

Alors que les ministres du commerce européens sont réunis aujourd'hui de façon informelle à Brastislava pour évoquer les négociations du Tafta, les céréaliers de l'AGPB tirent la sonnette d'alarme sur « les ravages qu'est susceptible de provoquer un tel accord dans le secteur céréalier européen ».