Réforme de la PacL'industrie de la viande soulagée

| Agra Presse

«Globalement soulagé et satisfait» : c'est en ces termes que Laurent Spanghero, le président des industriels de la viande (FNICGV) qui tenaient le 27 juin leur congrès à Lyon, a commenté le compromis sur la réforme de la PAC signé la veille.

«Je vais écrire à Hervé Gaymard pour le féliciter » a-t-il même ajouté, se félicitant que les menaces ayant un temps pesé sur plusieurs primes bovines (pour les vaches allaitantes ou l'abattage) aient été écartées. Laurent Spanghero a néanmoins regretté le mécanisme de découplage retenu pour la production ovine « et qui risque d'être fatal » à ce secteur en perte de vitesse depuis des années. A 64 ans, le président de la FNICGV a également annoncé qu'il effectuait cette année son dernier mandat à la tête de sa fédération qu'il préside depuis 1996. Présenté comme son dauphin, Henri Gabriel, abatteur, grossiste et transformateur à Lyon pourrait lui succéder en juin 2004.



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article