Bilan de santé de la PacQuelques informations sur le redéploiement des aides du 1er pilier découplées (article 68)

| par Frédéric Hénin | Terre-net média

Le groupe de travail consacré à l'article 68 en charge de répartir les 6 % des aides découplées prélevés a achevé ses concertations. Ce redéploiement de crédits vise notamment à allouer une aide au veau sous la mère, au développement de la culture de protéagineux ou encore au lait de montagne. La balle est dans le camp du ministère qui doit prendre les décisions finales.

 


Le redéploiement des aides du premier pilier concerne
sept activités (© Terre-net Média)
Quatre mois après les annonces faites par le ministère de l’agriculture sur le rééquilibrage des aides Pac, le groupe de travail en charge de la mise en œuvre du bilan de santé au titre de l’article 68 (redéploiement de 6% des aides découplées) a achevé ses concertations. Terre-net Média s’est procuré les conclusions des travaux conduits - les décisions prises par production concernée mais aussi les arbitrages qu’il reviendra au ministère de faire.

 

Pour en savoir plus pour chacune des sept productions concernées, cliquer sur les liens suivants. Mais prudence, rien n’est officiellement décidé.

  • Prime au veau sous la mère (Pvsm) qui vise à préserver une production de qualité pouvant être déstabilisée par le découpage de la Pab (prime à l'abattage) veaux.
  • Prime pour la production laitière de montagne (Pplm) destinée à maintenir et préserver la production laitière dans les territoires fragilisés de montagne et de piémont par une aide couplée à la production.
  • Prime aux ovins et caprins décidée pour renforcer le soutien aux secteurs ovin et caprin par une aide à la tête dont les modalités permettent de renforcer l’efficacité technique et économique de la production.
  • Aide supplémentaire aux protéagineux visant à encourager la culture de protéagineux. En effet, le type d'agriculture incluant des protéagineux dans les rotations présente des avantages environnementaux importants : cette culture ne nécessite pas d’apport d’azote et présente un effet positif sur la culture suivante en limitant les apports d'intrants (et par conséquent les interventions culturales).
  • Aide à la qualité de blé dur pour favoriser la production de blé dur de qualité destinée à l’alimentation humaine, dans les zones de production traditionnelle.
  • Aide à la diversité des assolements pour développer des pratiques culturales présentant des avantages agroenvironnementaux : la mesure vise ainsi les exploitations de grandes cultures qui diversifient leur assolement en allant au delà des exigences liées à la Bcae « diversité des assolements ».
  • Mesure agroenvironnementale rotationnelle participant à l’amélioration de la qualité de l’eau et à la protection de la biodiversité en favorisant la diminution de l’utilisation d’intrants en zones de grandes cultures au moyen d’une diversification de l’assolement et de la rotation. 
  •  
Relire aussi l'article paru le 15 avril 2009 :
Bilan de santé de la Pac - Quelques informations sur le montant des nouvelles aides et Dpu (article 63)

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article