Viandes bovinesLe Brésil vise aussi la qualité et la traçabilité

| Agra Presse

« Le Brésil, avec ses 1,8 million de tonnes de viandes bovines exportées en 2004, veut se lancer désormais dans la qualité et la traçabilité pour séduire les Européens » expliquait le 11 février Anne Bernard d'Ubifrance, qui revenait d'une étude au Brésil sur la viande bovine.

« On a du mal à voir une faiblesse chez ce grand pays » déclare-t-elle. « Avec un potentiel énorme de 7 % des terres agricoles mondiales, les professionnels brésiliens se fixent un objectif de 4 ans pour devenir les premiers exportateurs mondiaux sur l'ensemble du secteur des viandes ».

Pour parer le risque de déferlement de ces viandes sur le vieux continent, les éleveurs français se tournent vers le ministre de l'agriculture Dominique Bussereau et vers Bruxelles, en espérant que la Commission tiendra bon pour ne pas augmenter les contingents de viande bovine en provenance du Mercosur et pour maintenir des tarifs douaniers substantiels.



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article