Boeuf aux hormonesWashington dénonce l'embargo européen

| AFP

Le gouvernement américain a une nouvelle fois dénoncé lundi le maintien de l'embargo européen sur la viande de boeuf américain aux hormones, en réponse à la demande de Bruxelles de lever les sanctions imposées par les Etats-Unis dans le cadre du contentieux sur ce dossier devant l'OMC.

Ces sanctions, sous forme de surtaxes douanières sur des produits européens, sont illégales après la mise en conformité avec les règles de l'Organisation mondiale du commerce, selon la Commission européenne.

Mais l'Union européenne a maintenu certaines interdictions d'importation sur son territoire sur "la base de preuves scientifiques" conformément aux règles de l'OMC, selon Bruxelles.

"Nous ne voyons toujours pas comment ils (les pays de l'Union européenne) peuvent être en conformité parce que l'embargo reste en place et n'a toujours pas de fondement scientifique", a affirmé Richard Mills, le porte-parole du représentant américain pour le Commerce Robert Zoellick.

"Le niveau d'hormones présent dans la viande et qui les inquiète est toujours près de 50 fois plus bas que les niveaux acceptables de consommation quotidienne et ils représentent une infime fraction des hormones présentes naturellement dans un oeuf ou un verre de lait", a ajouté Richard Mills.

Dans sa nouvelle règlementation adoptée en octobre 2003, l'Union européenne a maintenu une interdiction permanente pour un type d'hormones et une interdiction provisoire sur cinq hormones utilisées dans un cocktail, sur la base de preuves scientifiques, comme exigé par l'OMC, selon la Commission.

Cette dernière va demander l'ouverture de consultations dans le cadre de l'OMC à Genève, qui peuvent durer 60 jours.

Les sanctions infligées par les Etats-Unis depuis juillet 1999 représentent un montant annuel de 116,8 millions de dollars.

Le Canada de son côté a infligé des sanctions similaires pour un montant de 11,3 millions de dollars canadiens.



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article