SpaceA la pointe des évolutions de l'élevage

| par | Terre-net média

Tel est le thème du prochain Space, dévoilé ce matin (18 mai) à la presse. Ce salon se tiendra du 14 au 17 septembre 2004 à Rennes. Les organisateurs annoncent « le plein d'exposants » et des nouveautés dans les présentations animales. Explications.

« Nous aurons un Space qui fera le plein, avec 1.500 marques représentées, 943 exposants directs et une fidélité importante des exposants » se réjouit le président du salon, Jean-Michel Lemétayer. Non sans insister cependant sur les difficultés du secteur agricole : « Rendez-vous annuel désormais bien connu des professionnels de l'élevage, cette 18ème édition va se dérouler dans un contexte économique et social des productions animales qui ne s'améliore pas » commente-t-il. Clin d'oeil à son rôle de président de la Fnsea. Et de citer les tensions sur les marchés qui poussent les prix des produits agricoles vers le bas. Indicateur de cette situation : le marché de l'alimentation animale en recul de 1,5 % l'an dernier en France, et même de 1,8 % en Bretagne.

 

Le domaine de la nutrition et de la santé animale sera le plus représenté au Space 2004. C'est d'ailleurs surtout dans ce domaine que travaillent les 83 nouveaux exposants annoncés. Mais les organisateurs notent aussi des progressions significatives dans les secteurs des équipements avicoles et bovins, ainsi que les bâtiments d'élevage.

Vitrine du monde de l'élevage, le Space se veut aussi « un acteur important du mouvement et du changement dans ce secteur économique ». A la pointe des évolutions de l'élevage, indiquent les organisateurs en guise de slogan. L'accent sera mis une nouvelle fois sur l'opération Innov'Space pour distinguer les produits et équipements nouveaux ou adaptés de façon innovante.

Prendre plaisir dans son travail

Pour constituer un pôle porté sur l'avenir, la plate-forme recherche et développement rejoindra cette année le hall 4 avec les espaces internet et nouvelles technologies. Elle sera consacrée à l'organisation du travail (plus de détails sur Web-agri en cliquant ICI). Le 4ème CyberSp@ce sera quant à lui « axé cette année sur les services internet mis à disposition des visiteurs et des exposants » précise le commissaire général Paul Kerdraon.

 

 
Les organisateurs du Space 2004 ont présenté les grandes lignes de la prochaine édition à la presse mardi 18 mai à Rennes puis à Paris.   (© Terre-net média)

 

 

Secteurs d'activités les plus représentés par les 943 exposants directs :

1/ Agro nutrition santé (186 exposants)

2 ex-aequos/ Aviculture (102)
et Bovins (102)

4/ Bâtiments d'élevage (86)

5/ Equipements d'élevage multi-espèces (67)

6/ Recherche et développement, presse, informatique, services (65)

7/ Porcs (60)

8/ Manutention et transport, chargement, levage (50)

9/ Alimentation animale: fabrication, conditionnement, stockage (46)

10/ Environnement et gestion des effluents (39)

Nouveautés importantes dans les présentation animales

Engagés l'an dernier, les travaux d'aménagement pour améliorer l'accueil des animaux se poursuivent avec un hall 1 reconfiguré. 650 bovins participeront aux concours et présentations animales, ainsi que 100 ovins et caprins.

Jean-Yves Rissel, éleveur holstein à Gaël (Ille-et-Vilaine) et responsable des productions animales du Space, annonce « deux nouveautés importantes » : deux concours nationaux en Montbéliarde et en Salers. Et de rappeler aussi les concours Prim'holstein Atlantique (couvrant le Grand Ouest et le Sud Ouest) et Normande (Grand Ouest).

Côté sanitaire, il explique que « seuls pourront venir les animaux issus de troupeaux indemnes d'IBR ». Autre nouveauté qui fera grand bruit dans le monde des sélectionneurs de bovins viande : « Les animaux allaitants seront sélectionnés sur index Ivmat et Isevr. »

Enfin, il y aura des chevaux présents pour la première fois sur le Space, avec trois box de traits bretons et des stands de la filière équine. Attention, prévient Jean-Michel Lemétayer, « nous avons une demande importante de la filière équine mais nous ne voulons pas déraper. » Démarrage prudent, donc. « Nous tenons à ce que ce soit sous l'angle professionnel de l'élevage équin. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article