RageLevée des mesures dans le Sud-ouest

| AFP

Les mesures contre la rage adoptées le 3 septembre dans le Sud-Ouest après le décès d'un chiot contaminé rapporté clandestinement du Maroc vont être levées ? partir de vendredi, a annoncé jeudi un communiqué de la préfecture d'Aquitaine.

La mort de la petite chienne Tikky avait conduit les autorités а mener une  vaste campagne de dépistage dans trois départements (Gironde, Dordogne,  Lot-et-Garonne) où l'animal enragé avait été promené par son maître alors  qu'il était contagieux.

En six mois, aucun nouveau cas de rage n'a été détecté, que ce soit pour  les personnes ou pour les animaux, et le risque d'un cas humain devient  désormais "très peu probable", selon le communiqué.

Les dépistages ont conduit à la vaccination de 187 adultes et enfants,  tandis que 1 100 animaux subissaient des analyses de recherche de la rage.

A partir de vendredi, sera officiellement levé l'arrêté ministériel du 3  septembre qui prévoyait de capturer et d'euthanasier tous les animaux errants  qui n'étaient ni tatoués ni vaccinés contre la rage.

Cette mesure avait été appliquée très strictement en septembre et en  octobre, avec notamment des contrôles de police dans les rues et les jardins  publics des villes où Tikky a été promenée.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article