26Avril
Marché laitier

La Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers, groupement d'organisations de producteurs au sein de l'European MilkBoard, demande aux élus politiques et aux transformateurs d'agir pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales, « devenues la règle », selon elle. L'instance cible trois actions : tenir compte des coûts de production, mettre en place une loi contre la concurrence déloyale et encourager le regroupement des producteurs laitiers.

26Avril
Après veaux, vaches, cochons et fleurs..

La filière ½ufs lance à son tour un label « ½ufs de France » garant de l'origine des produits, qui lui permet d'entrer dans la famille des « produits agricoles de France » initiée après le scandale de la viande de cheval de 2013.

25Avril
Rémunération agricole

Une femme cheffe d'exploitation gagne 30 % de moins qu'un homme !

En France, une cheffe d'exploitation agricole gagne en moyenne 30 % de moins qu'un chef. Chez les salariées en agriculture, les femmes sont payées 5 % de moins que les hommes selon les chiffres de la MSA. Même s'il est inférieur à la moyenne nationale (qui est de 16 %), l'écart salarial selon le sexe existe donc aussi dans le monde agricole. Dans quelques métiers (sylviculture, ETA, gardes-chasse, remplacement), les salaires des femmes dépassent ceux de leurs homologues masculins. Mais elles sont souvent sous-représentées dans ces professions. Côté contrat, peu de différence entre les sexes.

23Avril
Accord commercial

Bruxelles réclame un « effort » aux pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) dans les négociations en vue de conclure un ambitieux accord commercial entre les deux zones, qui patinent depuis plusieurs mois, a-t-on appris lundi auprès d'une source à la Commission.

23Avril
European MilkBoard

Erwin Schöpges succède à Romuald Schaber à la tête de l'EMB

Lors de l'assemblée générale de l'European MilkBoard regroupant 20 organisations européennes, le 17 avril 2018, l'Allemand Romuald Schaber a laissé la présidence à Erwin Schöpges, un producteur belge de 53 ans. À cette occasion, les producteurs ont aussi renouvelé leur souhait d'une stabilité du marché laitier.

19Avril
Scandale de la viande avariée au Brésil

L'Union européenne va supprimer 20 établissements brésiliens de la liste des entreprises autorisées à exporter de la viande vers les 28 pays membres, plus d'un an après l'éclatement du scandale de la viande de b½uf avariée, a annoncé jeudi la Commission européenne.

16Avril
[Reportage] Mon projet, mon avenir

« Grâce à notre atelier de découpe, notre élevage est sauvé »

En 2016, Laetitia Dumont et son mari ont failli abandonner leur exploitation de bovins et porcins située dans l'Eure, en Normandie. C'était sans compter la solidarité de nombreux clients et amis, qui se sont cotisés pour leur permettre d'investir dans un atelier de découpe. Aujourd'hui, leur exploitation connaît une santé éclatante.

13Avril
[Témoignage] Dans le Bassin parisien

Brigitte Brodier, éleveuse, loue 40 ha grâce à l'Agence des espaces verts

Depuis qu'elle a repris l'exploitation familiale, Brigitte Brodier ne cesse de vouloir la développer, en augmentant l'effectif du troupeau laitier mais aussi la surface cultivable et pâturable. Or, acquérir de nouvelles terres n'est pas chose facile près de Paris. Malgré tout, l'agricultrice a pu louer une quarantaine d'hectares grâce au concours de l'Agence des espaces verts.

13Avril
Perspectives de prix du lait pour 2018

FMB s'interroge sur les objectifs de certaines OP verticales

Indiquant avoir proposé aux principales laiteries privées une nouvelle formule de prix permettant une fourchette de prix payés aux producteurs de 340 à 380 ¤/1 000 l, les organisations de producteurs FMB Grand Ouest et Normandie s'interrogent sur les objectifs défendus par les OP verticales. « Les OP ne servent-elles pas les intérêts des industriels privés et des coopératives en se préoccupant plutôt de la gestion des volumes au détriment de la revendication d'un prix rémunérateur. »

13Avril
Stocks de poudre de lait

Les coopératives laitières françaises et allemandes ont constitué un « front commun » pour demander à la Commission européenne d'écouler les quelque 370 000 tonnes de poudre de lait rachetées par l'Europe pour enrayer la chute des cours. Phil Hogan a rejeté la proposition des coopératives de destiner ces stocks de poudre à l'alimentation animale ou aux plus démunis.

13Avril
Projet de loi EGA

Arguant que les éleveurs laitiers sont soumis à la contractualisation obligatoire avec leurs transformateurs depuis la loi de modernisation de l'agriculture de 2010, la FNPL demande la reconnaissance d'une « spécificité laitière » prévoyant qu'un accord interprofessionnel ou qu'un décret précise la définition exacte du prix d'achat du lait aux producteurs à faire figurer dans les conditions générales de vente.