AntibiorésistanceUne campagne de communication pour accompagner le plan Ecoantibio 2

| par CLG | Terre-net Média

Dans le cadre de sa lutte contre l'antibiorésistance, le ministère de l'agriculture et de l'alimentation diffuse du 29 août au 5 novembre 2018 une campagne de communication du plan Ecoantibio 2. Déclinée autour du message « Les antibios, comme il faut, quand il faut », elle sera déployée dans la presse spécialisée à destination des éleveurs, vétérinaires mais aussi des propriétaires d'animaux de compagnie.

On recense une baisse de 37 % d'utilisation des antibiotiques vétérinaires entre 2012 et 2016On recense une baisse de 37 % d'utilisation des antibiotiques vétérinaires entre 2012 et 2016 (©Watier-visuel)

Défi mondial de santé publique, la lutte contre l'antibiorésistance fait l'objet d'un plan spécifique du ministère de l'agriculture depuis plusieurs années.  Avec près de « 37 % de baisse dans l’utilisation des antibiotiques vétérinaires entre 2012 et 2016 », le premier plan Ecoantibio avait enregistré un bilan très positif. Pour inscrire dans la durée la réduction de l’exposition des animaux aux antibiotiques, le ministère lance une nouvelle campagne de sensibilisation. « L'édition 2018 de la campagne Ecoantibio 2 a pour objectif de maintenir la mobilisation de tous les acteurs et de pérenniser ces bons résultats. »

Ainsi, cette nouvelle édition s’appuiera sur une campagne de communication qui se veut « pédagogique et vise à maintenir la mobilisation de tous sur le bon usage des antibiotiques vétérinaires, met l'accent sur la biosécurité, la vaccination et le bien-être animal pour prévenir les maladies et l'usage des antibiotiques ». Notamment, elle soulignera l’importance de faire un « usage prudent et raisonné » de ces derniers, lorsque leur utilisation est inévitable, en respectant les conseils et indications du vétérinaire (dose, durée).

À l’occasion de la journée européenne d’information sur les antibiotiques, le ministère organisera aussi le 14 novembre prochain un colloque avec les ministères chargés de la santé, de la recherche et de l’environnement. Nommé « Antibiorésistance : enjeux et besoins en recherche et innovation », il s'adressera aux prescripteurs (professionnels de santé, vétérinaires…) et à tous les acteurs mobilisés pour la sensibilisation du grand public à cet enjeu majeur.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


vik
Il y a 139 jours
Alors 1er les normes ne sont pas les mêmes pour tous ex: cellules le taux devrait augmenté ,les critères de normes des industriels sont très gastrique pour que eux face selon leurs avantages ex: les ingrédients pour fabriqué (stockage) le transfert de laiteries en laiterie ect ect Donc, si je me pleins à ma petite échelle le gouvernement vas être pour les lobyes industriels = exploitations raisonnés le bien être animal , les emplois; des régions,et n'oublier pas un agriculteur fait vivre 7 emplois
Répondre