Chambres d'agricultureUn ingénieur agriculteur, Sébastien Windsor, élu président

| AFP

Sébastien Windsor, agriculteur et ingénieur qui multiplie les responsabilités au sein des professions agricoles, a été élu mercredi à la tête des chambres d'agriculture françaises, en remplacement de Claude Cochonneau, récemment décédé, a annoncé l'assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA).

Premier vice-président de l'APCA et président de la Chambre d'agriculture de Normandie, Sébastien Windsor, qui aura 50 ans le 17 avril, avait assuré l'intérim en attendant la tenue de nouvelles élections.

Multipliant les casquettes, cet ingénieur diplômé de l'école des Mines de Nancy et agriculteur spécialisé en polyculture et engraissement de porcs près de Rouen, est aussi vice-président de la Fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (Fop), président de l'institut technique de la filière des huiles et protéines végétales Terres Inovia, et de l'ensemble des instituts techniques agricoles (Acta).

Côté entreprise, il siège au conseil d'administration du groupe agroalimentaire Avril (marques Lesieur, Puget, Matines...). Côté académique, il préside depuis 2016 l'école d'ingénieurs UniLaSalle, née de la fusion de l'institut polytechnique LaSalle Beauvais avec l'école d'ingénieurs des chambres d'agriculture Esitpa.

L'ancien président des chambres d'agriculture, Claude Cochonneau, est décédé accidentellement le 22 décembre à l'âge de 62 ans dans son exploitation de la Sarthe.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


davda
Il y a 198 jours
le frère jumeaux de Beulin
ce n'est surement pas comme cela que l'on fera évolué l'agriculture
cette idéologie de la pensée unique est a bannir
Cela va encore accentuer la défiance vis à vis des citoyens
cette élection n'a aucune crédibilité au regard de tout ses mandats
la profession d'agriculteur dans son cas est totalement galvaudé , c'est clairement une posture de politicar
c'est tout simplement lamentable dans le contexte actuel
Répondre
Terminé
Il y a 199 jours
Rien ne change, la continuité du déclin agricole français est bien rodé et ficelé. Ce système est à bout, mais on continue quand même. Ingénieur et agriculteur plein de talents sans aucun doute, mais qui perd toute sa crédibilité dans tout ses mandats cumulés qui façonnent une dictature imposée aux peu d agriculteurs qui restent. L intelligence d un tel homme devrait lui ouvrir les yeux pour défendre toute l agriculture française, tout remettre à plat et démissionner de tout ses autres mandats et retrousser les manches pour redonner du revenu, de la reconnaissance aux agriculteurs perdus dans la désillusion.
Prendre la tête des CA et conserver tout ces autres postes n est plus crédible aujourd'hui, c'est toute cette représentation des élites cumulards qui a fragilisé notre démocratie où nous avons perdu en liberté. La population a complètement perdu en confiance en ces personnages englués dans leur propre monde qui s éloignent de la grave réalité sociale économique du monde agricole et du reste des citoyens.
Une élection vide sans avenir !
Répondre
Fink
Il y a 199 jours
Un descendant direct de Beulin...
Répondre
Maec
Il y a 199 jours
Un bon cumulard...
Encore peu de choses à attendre en faveur de l'élevage
Répondre