Paroles de lecteurs# tous contre Lactalis et le comportement indigne du géant laitier

| par | Terre-net Média

Une semaine après la manifestation des éleveurs devant le site de Lactalis à Laval, voici une sélection des commentaires des lecteurs de Web-agri concernant l'attitude du groupe laitier que beaucoup qualifient de lamentable et la revalorisation du prix du lait obtenue par le gouvernement, jugée dérisoire.

Manifestation des eleveurs laitiers a laval contre lactalis « M. Besnier, vous avez de la chance de travailler avec des indépendants qui ne comptent pas leurs heures et qu'on peut presser comme des citrons question rémunération », s'indigne Steph72. (© @JABretagne) 

Steph72 : « Lactalis est très adroit en com. Par rapport à août, les 271 €/1 000 l annoncés vendredi 26 août ne font que 5 € de plus. Alors prenez-nous pour des imbéciles M. Besnier, nous ne lâcherons rien, certains n'ont plus rien à perdre. »

Robin des champs : « Le Foll appelle les éleveurs et Lactalis à dialoguer ? Comment peut-on dialoguer avec des gens qui ont tous les droits ? »

Chat : « Une honte, les laiteries ont fait acheter du quota laitier il y a quelques années et maintenant, on veut nous payer pour ne pas les produire, mais de qui se moque-t-on ? Éleveurs laitiers, il va falloir renverser la table et remettre le couvert en virant tous ces incapables qui siègent pour nous et qui nous font miroiter des mesures qui n'arrivent jamais. »

Jean-Pi : « Bon allez, faut que j'aille m'inscrire au chômage et trouver du taf chez Lactalis, là bas y a de la marge pour payer les salariés. »

Tomy : « Je pense que chacun a une part de responsabilité. Lactalis aurait pu freiner un peu plus la collecte pour maîtriser la production de lait, mais ce n'est pas forcément dans leur intérêt, ils veulent faire tourner leurs usines au maximum. Mais, nous producteurs, aurions pu et même aurions dû diminuer collectivement l'offre, mais la mise en place de régulation n'est pas vraiment dans les têtes de certains éleveurs et trop peu dans celles de la FNSEA et de la FNPL. »

Steph72 : « Bien sûr Tomy. Mais la régulation, il ne fallait pas en parler, on devait produire pour l'export. Résultat : ce sont nos hommes politiques, avec comme mandataire la commission européenne, qui sont responsables en ayant supprimé les quotas. Quand on n'a plus de cadre, on fait n'importe quoi, comme si on décidait de supprimer les limitations de vitesses ! »

Robin des champs : « M. Le Foll n'écoute pas la radio, il n'est pas au courant que ça suffit la comédie. Lactalis ne cédera rien sans y être obligé. C'est pourtant évident, de qui se moque-t-on ? »

« Ce que fait Lactalis, ce n'est pas du vol ? »

Alain : « Ces gens-là n'ont qu'à indexer leurs salaires sur le prix du lait, ils comprendront vite ce que c'est de ne plus pouvoir payer ses factures ! »

Francis : « La famille Besnier est l'une des plus riches de France. Elle a bien pris son argent quelque part... »

Esclave : « Monsieur Besnier ne répond pas au ministre parce qu'on ne lui a pas appris la politesse. Ou bien, il se croit supérieur aux autres. Pour un fils d'agriculteur, ça la fout mal. »

Steph72 : « M. Besnier, vous avez de la chance de travailler avec des indépendants qui ne comptent pas leurs heures et qu'on peut presser comme des citrons question rémunération en rétorquant qu'il faut s'adapter au moins-disant européen. Vous pouvez remercier les éleveurs, c'est grâce à eux que votre entreprise est si florissante. »

Jean-Pi : « N'importe quoi, "les vols dans les exploitations agricoles auraient baissé", lit-on dans un article ! Et ce que fait Lactalis en payant le lait aux éleveurs à un prix dérisoire, ce n'est pas du vol ? » 

Danseur : « Un accord a été trouvé avec Lactalis. Un accord triste comme un jour sans soleil, un accord qui fait la part belle aux Chinois, qui vont continuer à acheter notre France. Ce n'est pas avec cette aumône que les laitiers vont retrouver le sourire... »

JP29 : « Un accord de la honte, lamentable ! L'équilibre est à 340 € la tonne. »

Steph72 : « Lamentable ! L'histoire recommence. En 2009, un  accord acceptable à 280 €/t et aujourd'hui, un accord minable parce que la moyenne des prix en 2016 passera de 266 à 273 €/t. Ouvrez les yeux, éleveurs, vous vous êtes fait berner par la FNSEA qui veut acheter la paix sociale avant le Space. »

« Seule une baisse de production fera remonter les prix »

VD : « (…) Lactalis a fait signer des contrats sans prix. Pourquoi avoir accepté ? C'est ça qu'il fallait refuser collectivement ! »

Franc49 : « Au lieu de critiquer toujours les syndicats qui tentent de faire bouger les choses, vous avez quoi à proposer ? Ce n'est pas en restant derrière votre écran que ça fait avancer... Si vous avez des choses intelligentes à dire, c'est par les syndicats qu'elles peuvent remonter. La critique est facile, mais l'art difficile. Prenez des responsabilités et on verra ! »

Steph72 : « Ne criez pas victoire parce que beaucoup d'exploitations vont tomber. "Des choses intelligentes à proposer" : si c'est la régulation européenne faite à minima par la Commission, et bien vous n'avez pas d'imagination. Seule une baisse de production fera remonter les prix et pas un pseudo accord qui ne résoudra rien. Tout cela est voulu parce qu'il y a trop d'élevages en France. Il faut des fermes de 240 vaches laitières, comme a dit Mme Lambert dans une émission télé. »

Koufra : « Certes, un accord a été signé. Une lueur d'espoir mais on est loin du compte tant que l'on reste dans le cadre européen, à savoir la libéralisation des marchés et leur asservissement à la finance, on continuera de subir la crise. Alors une seule alternative, le Frexit ! »

Jaguar15 : Encore une arnaque ! On ne réclame pas des primes mais des prix justes ! (…) »

Éleveur 26 : « Indemniser la réduction de la production de lait, enfin une décision qui va dans le bon sens ! Pour une fois que Le Foll n'écoute pas la FNSEA, qui voulait faire dégager les plus petits producteurs à coup d'aide à la cessation d'activité... »

Steph72 : « Baisser la production de 5 % sur trois mois n'aura aucun effet. Il aurait mieux valu geler une partie des cessations qui sont redistribuées. » 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article