Lait de consommationSyndilait appelle au « patriotisme économique » pour sauver la filière

| par | Terre-net Média

Avec une explosion des importations de 63 %, la chute des exportations qui accompagne celle des prix, le lait français de consommation est délaissé. Selon Syndilait, c'est toute une filière qui est au bord de l'asphyxie.

Le constat est là : les importations de lait de consommation ont augmenté de 63 % en mars et avril 2015 par rapport à la même période l’année dernière. Ainsi, ce sont près de 30 millions de litres supplémentaires de lait qui ont passé la frontière française pour se retrouver dans nos étals. Pour la majorité, le lait provient de Belgique et d’Allemagne. Mais depuis quelques mois, on voit arriver du lait d’Espagne sur le marché français.  « La situation est telle, que si rien n’est fait, la filière entière du lait de consommation français, représentant 24.000 emplois, va disparaître », alerte Syndilait.

PATRIOTISME ÉCONOMIQUE

Le syndicat constate que les exportations n’équilibrent pas la balance du commerce extérieur, celles-ci sont en recul de 6,9 % depuis le début de l’année par rapport à 2014 : - 3,7 % vers les pays de l’UE, - 21,9 % vers les pays tiers.

Afin d'aider les consommateurs à identifier l'origine du lait, Syndilait a lancé le logo Syndilait a lancé le logo
"Lait collecté et conditionné
en France" (©Syndilait)
Alors que les éleveurs s’inquiètent de plus en plus sur l’évolution de leur métier et de leur filière, dans un nouveau contexte de fin des quotas laitiers et de surproduction, Syndilait appelle les acteurs de la filière à s’engager afin de privilégier le lait français. Notamment, les enseignes qui commercialisent du lait étranger, les grossistes en charge des circuits de la restauration hors foyer qui importent du lait de Belgique et d’Allemagne en grande quantité sans informer leurs consommateurs. L’Etat également, qui doit légiférer dans le but de soutenir l’achat du lait français. Et enfin, les consommateurs pour qu’ils favorisent l’achat de lait français.

A lire aussi :

Conjoncture laitière - « Brouillard sur le second semestre », selon le Cniel

Crise de l'élevage - Un climat de plus en plus explosif

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article