Crise de l'élevageStéphane Le Foll défend « l'année blanche partielle »

| par | Terre-net Média

Suite à son entretien avec les représentants du Crédit agricole lundi 23 novembre 2015, le ministre de l'agriculture a affirmé, auprès des présidents de Chambres d'agriculture, son soutien au caractère partiel du dispositif d'année blanche, dans le cadre du plan de soutien face à la crise de l'élevage.

slogan lors des manifestations du 3 septembre 2015Slogan lors des manifestations du 3 septembre 2015. (©Terre-net Média)

Comme il l’avait déjà fait au printemps, Stéphane Le Foll est venu clôturer la session des présidents de Chambres d’agriculture jeudi 26 novembre 2015 dans les locaux de l’APCA. Evoquant les mesures du plan de soutien aux agriculteurs en difficulté, annoncées par le Gouvernement le 3 septembre dernier, le ministre a expliqué qu’il soutenait un dispositif d’année blanche « partielle ».

« Suite à mon entretien avec les représentants du Crédit agricole lundi dernier, il ressort qu’entre 3 000 et 4 000 demandes ont été faites pour une année blanche, non pas totale, mais partielle, a-t-il expliqué devant les présidents de Chambres d’agriculture. Il y a également environ 300 demandes d’année blanche totale. »

« Quand les éleveurs ont des difficultés, il faut être capable de cibler les prêts qui doivent faire l'objet d'une année blanche. » Autrement dit, un agriculteur pourrait ainsi, avec sa banque, identifier les prêts qui seraient concernés par une demande d’année blanche, au lieu de l’intégralité des prêts.

Le ministre a convenu avec les représentants de la banque verte qu’un « point global » serait effectué fin 2015 pour « réajuster la stratégie le cas échéant ».

Interrogé sur la pause normative et la simplification des normes, le ministre a annoncé qu’une feuille de route serait élaborée conjointement avec le secrétariat d’Etat à la simplification d’ici la fin de l’année. « Cette feuille de route s’accompagnera, je l’espère, de propositions des Chambres d’agriculture ».

Retrouvez toute l'actualité concernant la crise de l'élevage et les mesures gouvernementales

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article