Julien DenormandieSoutien de la filière agroalimentaire en cas de fermeture des bars/restaurants

| AFP

Le ministre de l'agriculture Julien Denormandie a affirmé dimanche que l'Etat soutiendrait la filière agroalimentaire, et en particulier le secteur viticole, en cas de fermeture des bars et des restaurants, comme il l'avait fait au moment du confinement.

Face à la progression de l'épidémie du Covid-19, le gouvernement devrait annoncer dimanche la fermeture dès la semaine prochaine des bars à Paris. Les restaurants espèrent encore y échapper grâce à un protocole sanitaire renforcé. « Nous serons aux côtés de la filière agroalimentaire », qui bénéficiera des « soutiens nécessaires », a déclaré le ministre sur France 3, rappelant que le secteur viticole, « profondément impacté pendant le confinement », avait reçu à lui seul « une aide exceptionnelle de 250 millions d'euros ».

« Ce qui m'inquiète le plus aujourd'hui, ce sont les fournisseurs dans les bars et les restaurants, ces circuits courts, ces spiritueux, le vin, et toutes ces filières-là, elles devront être accompagnées et elles le seront », s'est engagé Julien Denormandie.

Le ministre a également évoqué le sort des agriculteurs et éleveurs des Alpes-Maritimes, victimes de pluies diluviennes qui les privent d'accès à leurs cultures ou leurs bêtes, assurant là aussi que l'Etat « sera à côté de toutes celles et ceux qui sont victimes de cette catastrophe naturelle ». L'état de catastrophe naturelle, qui permet aux victimes d'être indemnisées, doit être déclaré mercredi en Conseil des ministres, a-t-il précisé.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article