Crise laitièreL'Italie se rallie à l'initiative franco-allemande

| AFP

L'Italie s'est ralliée à l'initiative franco-allemande pour une nouvelle régulation du secteur laitier afin d'accompagner la suppression des quotas, a annoncé mercredi à Rome le ministre italien de l'Agriculture Luca Zaia en présence de son homologue français.

"Nous avons décidé de signer nous aussi ce document auquel adhèrent déjà 19 pays", a déclaré le ministre italien Luca Zaia à l'issue d'une conférence de presse commune avec Bruno Le Maire. Grâce à ce ralliement, le texte franco-allemand est désormais soutenu par une "majorité qualifiée" au Conseil de l'Union européenne, a-t-il souligné.


Avec l'Italie, c'est un drapeau de plus en faveur d'une "nouvelle régulation" européenne pour protéger le secteur laitier. (© DR)
M. Le Maire a jugé que la signature italienne était un "signal politique fort de notre volonté de défendre des règles pour l'agriculture européenne de demain". A la veille de cette rencontre, le ministre avait concédé qu'il "demandait beaucoup" à l'Italie, dont il reconnaissait l'"extrême réticence au départ", tant ce pays est favorable à une libéralisation totale du marché du lait, à l'image d'autres pays non-signataires de l'initiative franco-allemande.

Avec l'Allemagne, la France a pris la tête d'une fronde

Bruno Le Maire a également salué à Rome une "autre" bonne nouvelle, soit "la décision prise par la présidence suédoise de l'Union européenne de convoquer une réunion exceptionnelle des ministres de l'Agriculture le 5 octobre pour faire face à la crise profonde que rencontrent nos producteurs laitiers". "Je crois que c'est l'esprit de responsabilité européen qui l'a emporté avec la convocation de cette réunion", a-t-il ajouté.

Avec Berlin, Paris a pris la tête d'une fronde en faveur d'une "nouvelle régulation" européenne pour protéger le secteur laitier, prévoyant le maintien d'aides importantes pour soutenir les prix, et avait expressément demandé lundi une réunion extraordinaire des ministres européens. Le secteur du lait en Europe traverse une crise grave, marquée par une chute des prix et dans plusieurs pays d'Europe des producteurs laitiers ont déversé des millions de litres de lait dans les champs ces derniers jours en signe de protestation.

A l'issue de la rencontre, les ministres français et italien se sont engagés à continuer à travailler "étroitement" ensemble, alliance importante "à un moment où il faut redéfinir la politique agricole commune".


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article