Crise laitièrePoursuite des "blocages" de laiteries en Lot-et-Garonne et Dordogne

| AFP

Des producteurs de lait poursuivaient mardi le "blocage", débuté lundi, de trois laiteries dans le Lot-et-Garonne et en Dordogne dans le cadre de la "grève du lait", a-t-on appris auprès de la Coordination rurale et des gendarmes.

"La solidarité agricole joue à plein. Des céréaliers et des pruniculteurs  sont venus partager un moment avec nous", a précisé Didier Galinou, membre de  l'Organisation des producteurs laitiers (Opl), indiquant que les producteurs  s'étaient relayé dans la nuit devant les laiteries à Saint-Antoine-de-Breuil  (Dordogne), le Temple-sur-Lot et Montayral (Lot-et-Garonne).

"C'est un blocage assez souple. Mais la collecte du lait est perturbée, retardée voire parfois pas faite du tout", a-t-il ajouté.

Le groupe Lactalis, propriétaire de l'une des laiteries concernées, à Montayral, a regretté qu'on "empêche les gens de travailler". Deux sites du groupe étaient encore bloqués mardi contre onze lundi, a précisé un porte-parole du groupe joint par l'Afp. La fromagerie des Chaumes, à Saint-Antoine-du-Breuilh, a également confirmé le blocage du site, seuls les mouvements du personnel étant possibles.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article