Prix du laitLa pression monte en prévision des actions de mardi

| AFP

La pression monte chez les producteurs de lait de l'ouest, en prévision de la journée de mobilisation annoncée pour mardi par l'Apli (association des producteurs de lait indépendants), la Confédération paysanne et la Coordination rurale.


Les producteurs de lait vont durcir leurs actions (© Terre-net Média)
« C'est un peu la veillée d'arme avant la journée de mardi destinée à faire pression pour rouvrir les négociations sur le prix du lait »,

Mais « à défaut d'une réponse favorable sur le prix (..) et sur la reconnaissance du pluralisme, le blocage sera renforcé et étendu à l'ensemble des laboratoires pour une durée illimitée » à partir de mardi, a annoncé vendredi la Confédération Paysanne Ouest dans un communiqué.

L'Apli et les deux syndicats appellent à la mobilisation sur trois revendications principales: « dénonciation de l'accord de juin 2009 et révision des prix avant la fin de l'année, refus de la contractualisation sans maîtrise de la production à l'échelon européen et présence de toutes les organisations syndicales autour de la table », a résumé à l'Afp Jean-François Guitton, responsable de la commission lait au sein de la Confédération Paysanne.

Jusqu'à présent, seul le syndicat majoritaire, la Fnsea (Fédération naationale des syndicats d'exploitants agricoles), participe aux négociations sur le prix du lait. M. Guitton s'est également étonné de la « disparition » depuis la mi-octobre du ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire. « Jusqu'à la mi-octobre, avec Le Maire, on avait l'impression que ça avançait. Mais, depuis, plus rien, on n'est plus consultés », a-t-il déploré.

Au plan national, la Confédération a d'ailleurs adressé cette semaine une lettre ouverte au ministre dans laquelle elle lui demande « de réapparaître sur ce dossier (lait) en usant de son autorité pour réunir tous les acteurs de la filière afin de réévaluer les bases de fixation du prix avant la fin de l'année civile et de réaffirmer la volonté de gérer la politique laitière à l'échelon européen ».

a estimé Jean Cabaret, porte-parole de la Confédération Paysanne. Vendredi, le blocage de certains laboratoires laitiers a été levé (Carhaix) tandis qu'il était maintenu dans d'autres (Laval, par exemple).

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article