Filière porcineLes éleveurs dans la tourmente

| par V.H. | Terre-net média

L'Inaporc, le marché du porc breton (mpb), la Fédération nationale porcine (Fnp)et la Coordination rurale dénoncent une nouvelle fois depuis plusieurs jours les difficultés financières des producteurs de porcs. Mais aussi les handicaps auxquels l'ensemble de la filière est confrontée pour être compétitive sur les marchés à l'export.


La filière porcine en difficulté (© Terre-net Média)

D'après le communiqué du marché du porc breton, le prix de retrait proposé par les acheteurs au nom des abattoirs pour le marché du 24 septembre était de - 4 centimes avant les enchères.

Le Marché du Porc Breton et les vendeurs jugeant cette demande trop excessive au regard des informations étrangères et des abattages de la semaine ont annulé la séance de vente, reportant le prochain marché au lundi 28 septembre à 15 heures.

En l'absence de marché la dernière cotation du lundi 21 septembre à 1,140 euro vaut pour les transactions du vendredi 25 septembre et du lundi 28 septembre

L’interprofession nationale porcine  (Inaporc) déplore que « malgré les efforts pemanents de la filière porcine française pour rester compétitive, force est de constater que l'année 2009 entraîne les maillons les plus exposés à la crise comme la production, l'abattage-découpe et la transformation dans des impasses financières qui auront des conséquences dramatiques tant en terme économique qu'en terme d'emploi ».

Retrouvez toutes les réactions en cliquant sur le titre :

Malgré une crise persistante - L’ensemble de la profession porcine française ignorée


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article