De nouvelles actions pilotées par les syndicats minoritairesDistribution de lait à Paris, un « lac de lait » à Bruxelles

| par Frédéric Hénin | Terre-net média

Mardi 22 septembre, des éleveurs laiters normands de la confédération sont montés à Paris pour distribuer du lait aux parisiens place de la République . A Bruxelles, lundi 21, leurs collègues l'Emb auraient réalisé « un lac de lait » en déversant 3 citernes de lait dans un petit étang bâché entouré de bottes de paille, en plein quartier européen de Bruxelles.


Place de la République, Paris 10ème.
Des parisiens, bouteille en main, impatients
d'être servis en lait (© Terre-net Média)

Comme à son habitude, la confédération paysanne a recours au spectaculaire pour faire connaître ses revendications, et ça marche ! Mardi 22 septembre, des éleveurs laitiers bas-normands de l’Orne et de la Manche sont montés à Paris distribuer du lait aux parisiens. 22.000 litres de lait leur sont offerts dans une atmosphère « très bon enfant ». Des mères et des pères de famille venus de Montrouge, de Bagnolet, de Belleville dans le 19ème se sont attroupés autour des éleveurs débordés par le succès de l’opération avant même qu’elle n’ait commencé.

Bouteilles à la main, toutes et tous voulaient le lait trait hier soir que les adhérents de la Confédération leur proposaient.

Vif succès

Débordés, ces derniers peinaient à servir le public qui a répondu massivement à leur appel. Des parisiens à la fois partagés par l’envie d’être solidaire des éleveurs et dépassés par la situation car ils ne comprennent pas comment les éleveurs en arrivent à donner leur lait !

Etait dépassé aussi par le succès de l’opération, un salarié de la Fnsea croisé dans la foule venu observer (en espion, peut-être ?). Le syndicat majoritaire n’est pas solidaire des différentes actions menées par les syndicats minoritaires (Opl-Cr, CP, Apli relayées par l’European milk board).


Le camion frigorifique chargé de 22.000 litres
de lait stationné Place de la République (© Terre-net Média)
En attendant, l’opération de communication de la Confédération paysanne est une réussite. « Notre lait fait le bonheur des nécessiteux. Ils manifestent leur soutien en venant remplir leurs bouteilles », a déclaré Yves Leperlier, responsable de la commission lait à la Confédération paysanne.

Philippe Colin , porte parole du syndicat de Bagnolet, ravi du succès de l’opération sur la place de la République, pour commenter les annonces faites lundi soir par Bruno Lemaire, ministre de l’agriculture, pour venir en aide aux éleveurs. « Les exonérations de charges, très bien. Mais endetter encore des éleveurs qui ne parviennent pas à dégager un revenu, c’est de la provocation ! ». Le porte parole de la Confédération paysanne faisait allusion aux 250 millions de prêts de consolidation qui seraient accordés par les banques aux éleveurs pour étaler leurs dettes et consolider leurs bilans d’exploitation.

Coordination rurale - Emb : Un « lac de lait » à Bruxelles

Selon la CR, « la pression des grévistes ne faiblit pas et ils attendent avec impatience un signe fort des autorités européennes ».

« Les producteurs laitiers de France, Allemagne, Autriche, Italie, Luxembourg, Belgique, Suisse et Pays-Bas ont réalisé lundi 21 septembre une journée d'action commune. Partout ont eu lieu des « cortèges de la colère blanche » et la grève du lait ne cesse de s'étendre ».


François Lucas, président de la CR (© Terre-net Média)
Des représentants de l’Emb seraient allés à la rencontre de la Commission à Bruxelles pour renouveler leur demande d’une régulation du marché du lait.

Pendant ce temps, des producteurs de lait de l’Emb ont réalisé un lac de lait en déversant 3 citernes de lait dans un petit étang bâché entouré de bottes de paille, en plein quartier européen de Bruxelles.

Toujours selon la CR et Emb, « les manifestations ont été nombreuses en France lundi 21 septembre. « Les grévistes ont contrôlé les camions entrants pour vérifier la provenance du lait et dénoncer ainsi la mauvaise foi des laiteries qui prétendent avoir une collecte quasi-normale alors qu’elles font venir en masse du lait d’autres régions de France ou d’Europe ».

A Paris, la CR et l’Opl prennent acte de l’action du ministre de l’Agriculture qui a obtenu l’engagement des banques, de Groupama, Pacifica et de la Msa pour soutenir les producteurs de lait dont l’avenir est hypothéqué par les difficultés causées par le prix catastrophique du lait.

Elles se félicitent du ralliement de la Pologne aux positions tenues par 18 pays de l’UE entraînée par la France et l’Allemagne

« Ces signes encourageants ne permettent pas aux producteurs de relâcher leur pression qui doit aboutir à la convocation effective d’un conseil extraordinaire des ministres européens de l’Agriculture».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article