Paroles de lecteursMorceaux choisis sur la crise

| par | Terre-net Média

Un peu d'humour sur la crise agricole, même s'il est parfois un peu noir, ça détend un peu malgré tout. Quelques morceaux choisis parmi les nombreux commentaires de lecteurs sur ce sujet.

Mouvement d'éleveurs au Sia 2016 Au Salon, les éleveurs arboraient un tee shirt "Je suis éleveur, je meurs" au passage de François Hollande. (©Terre-net Média)

Robin des champs : « La Somme importe du lait ! Elle manque de 27 millions de litres par an. La mondialisation est vraiment machiavélique. Demain, la Beauce n’aura plus assez de blé ! »

Rutabaga : « À un habitant de mon village, qui s'étonnait de voir mon tracteur neuf, j'ai demandé : "quelle est la puissance de votre tondeuse ?" "10 CV pour 1 000 m2", m’a-t-il répondu. Moi, je travaille avec 1,8 CV/ha. Alors, qui est le plus suréquipé ? »

Robin des champs : « Monsieur Hollande, si on baissait encore davantage le prix des céréales pour que les éleveurs s'en sortent ? La division éleveurs/céréaliers est de plus en plus forte et l’État n’est pas étranger à cette situation. On n’est plus à une absurdité près ! »

Titian : « Oui, un plan social, mais le ministre avait déjà annoncé la couleur, puisqu'il avait acté que "certains ne trouveraient plus matière à poursuivre leur activité". »

L'indemnité chômage n'existe pas pour les agriculteurs

Rutabaga : « C'est injuste et désolant. Des exploitants agricoles sont obligés de changer de métier. À condition qu'ils en retrouvent un... L'indemnité chômage n'existe pas pour eux. »

Robin des champs : « À force d'accepter de ne pas gagner notre vie, nous sommes devenus des figurants de l'économie. Le peu d’entre nous qui s'en sortent ont des activités annexes et gardent leurs fermes pour ne pas s'avouer vaincus. »

Tmat : « C'est une boulette : + 15 %, c'est l'augmentation des dépôts de bilan, pas celle du revenu agricole. Le "copier/coller" est encore mal maîtrisé au ministère. Pas assez de moyens pour la formation, que voulez-vous. Je voudrais engager ces mecs pour gérer mon compte bancaire. Sûr qu'ils arriveraient à le remplir ! »

Adrien : « j'me demande comment ils font. Moins j'ai de sous, plus ils trouvent que mon revenu augmente... »

Rutabaga : « La demande est là. Nous voyons à la télé les enfants africains mourir dans les bras de leur maman. Et ici, les agriculteurs, qui ont les moyens de leur fournir une nourriture saine et abondante, meurent à cause de mauvaises décisions politiques. Chercher l'erreur pour ce double drame... »

Bientôt ce sont les producteurs qui iront aux Restos du Cœur

Balel : « Une seule certitude : 100 % des producteurs de lait sont d'accord pour que tous les autres baissent leur production ! »

Robin des champs : « Et l’été prochain, on lira dans les journaux "moisson record", avec une photo de la plus grosse machine qui existe. »

Rutabaga : « Le gouvernement français envoie ses agriculteurs à la guerre commerciale en Europe avec des moyens qui les font perdre à tous les coups : les prix de revient nationaux. » 

Pipo : « Avant de connecter les vaches, il vaut peut-être mieux reconnecter l’agriculture avec le monde et l’économie réelle. »

Manuel74 : « Les Restos du Coeur appellent les éleveurs à faire don de leur lait... Jusqu’à ce qu’on finisse par faire appel à eux pour nous nourrir. »

Robin des champs : « Un agriculteur me disait l'autre jour : "Je suis agriculteur mais à côté, j'ai un vrai métier, je suis livreur de fuel. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Robin des champs
Il y a 1585 jours
Encore un grand merci , à terre net qui nous permet de nous s'exprimer et qui est sur le net incontournable pour l'agriculture et l'élevage
Répondre