DistributionSix groupes de travail pour calmer les agriculteurs

| AFP

Six groupes de travail seront mis en place pour répondre à la colère des agriculteurs contre les marges des grandes surfaces, ont annoncé mercredi les participants à une réunion organisée à Bercy avec les agriculteurs, les distributeurs, les industriels et les consommateurs.


L'absence des distributeurs a créé des tensions (© Terre-net Média)

Ces groupes de travail seront notamment axés sur le bilan du volet distribution de la Loi de modernisation de l'économie (LME), vivement critiqué par les agriculteurs et les industriels, a annoncé Jean-Michel Lemétayer, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), à la sortie de la réunion. Ils porteront également sur le renforcement des filières agricoles "les plus fragiles", comme les fruits et légumes, le lait et les viandes, notamment le porc, a précisé Philippe Mangin, président des Coop de France, qui regroupe les coopératives agricoles.

Cette réunion s'est tenue sous l'égide du ministre de l'Agriculture Michel Barnier et du secrétaire d'Etat à la Consommation Luc Chatel, mais en l'absence remarquée des présidents des enseignes de la grande distribution, comme Michel-Edouard Leclerc. Ces enseignes étaient représentées par Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Cette rencontre avait été décidée après le blocage de plateformes d'approvisionnement des grandes surfaces la semaine dernière par les agriculteurs pour protester contre les marges de la grande distribution.

"On ne peut pas être totalement satisfait lorsque tous les acteurs ne sont pas autour de la table. Je regrette vivement que le commerce et la distribution n'aient été représentés que par Jérôme Bédier", a déclaré M. Lemétayer, à la sortie de la rencontre qui a duré près d'une heure et demie. L'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir a aussi regretté "la dérobade" de la grande distribution. "C'était une réunion très tendue à cause de l'absence des distributeurs", a déclaré de son côté Jean-René Buisson, président de la fédération représentant les industries de l'agroalimentaire (Ania). La FCD n'a pas souhaité s'exprimer à la fin de la réunion.

Dans un communiqué commun, Michel Barnier et Luc Chatel ont annoncé l'ouverture de "plusieurs chantiers (...) en vue d'améliorer la transparence dans les mécanismes de formation de prix et la loyauté des relations commerciales". Parmi ces chantiers, ils ont évoqué "l'accélération des travaux de l'observatoire des prix et des marges". Ils ont aussi rappelé "la totale détermination du gouvernement pour une pleine application de la loi de modernisation de l'économie, qui passera par un renforcement des contrôles au travers de la création de la brigade de contrôle de la LME au sein de la DGCCRF" (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article