Loi de modernisation agricoleLa Saf propose d'étendre le statut d'auto-entrepreneur à l'agriculture

| par | Terre-net Média

Selon la société des agriculteurs de France, le statut d'auto-entrepreneur étendu aux exploitants et aux salariés « serait un facteur positif pour la création d'activités et donc la création d'emplois et de revenus dans le secteur agricole ».


Etendre le statut d'autoentrepreneur : une opportunité pour les
salariés et les exploitants à la fois selo la Saf  (© Terre-net Média)
Force de propositions, la société des agriculteurs de France « préconise que le statut d’auto-entrepreneur puisse aussi s’ouvrir au secteur agricole » et souhaite que cette extension soit inscrite dans le projet de loi de modernisation en préparation.

« Ce statut présenterait de nombreux atouts autant pour le chef d’entreprise agricole que pour le salarié agricole », assure la Saf.

« Pour le chef d’entreprise le statut d’auto-entrepreneur apporterait de nombreux avantages parmi lesquels :

  • la simplification administrative pour les doubles actifs qui exercent le métier d’agriculteur à titre secondaire
  • la création d’un statut et d’un revenu pour les jeunes agriculteurs en phase de pré-installation et d’installation
  • la création d’une « période test » pour les futurs associés d’une entreprise agricole avant de s’engager pleinement
  • l’élargissement de la notion d’aide familiale à des tiers
  • la modernisation du régime du forfait dans certaines situations
  • la simplification du régime de la diversification des entreprises agricoles et notamment pour le développement de l’offre de services par les agriculteurs ».

« Pour le salarié agricole le statut d’auto-entrepreneur permettrait de valoriser, avec plus de souplesse, son savoir-faire à travers le développement de prestations de services ».

Le statut d’auto-entrepreneur serait un facteur positif pour la création d’activités et donc la création d’emplois et de revenus dans le secteur agricole. C’est pourquoi la SAF, consultée par les pouvoirs publics, propose que ce statut d’auto-entrepreneur soit retenu par la nouvelle loi de modernisation agricole qui a mis la compétitivité au cœur de ses objectifs.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article