Réforme de la PacLes eurodéputés adoptent la nouvelle politique agricole commune

| AFP

Le Parlement européen a adopté vendredi la prochaine politique agricole commune (Pac) de l'UE, avec notamment des obligations environnementales accrues pour les agriculteurs - provoquant la colères d'ONG écologiques et d'eurodéputés qui jugent ces propositions insuffisantes face aux enjeux climatiques.

Drapeaux européensLes eurodéputés ont voté les rapports de la future Pac ce vendredi 23 octobre 2020. (©Pixabay)

Les trois rapports constituant la future Pac ont été adoptés à une large majorité, en dépit d'incertitudes sur l'issue du vote. Les ministres des 27 États membres s'étaient eux mis d'accord sur leur feuille de route.

Désormais, sur la base de leurs propositions respectives, eurodéputés, États et Commission européenne devront négocier et trancher d'ici début 2021 sur les règles qui s'appliqueront à partir de 2023.

Les textes adoptés par le Parlement européen entendent conditionner les aides européennes apportées aux agriculteurs au respect de pratiques environnementales renforcées.

Les écorégimes - des primes accordées aux agriculteurs participant à des programmes environnementaux exigeants - seront rendus obligatoires, et les États devront y consacrer au moins 30 % des paiements directs de l'UE aux exploitations. Les ministres des Vingt-Sept préconisent de n'y allouer que 20 %.

Les eurodéputés prévoient également de consacrer au moins 35 % du budget du développement rural à toutes sortes de mesures liées à l'environnement et au climat.

Soucieux de protéger les plus petites exploitations, ils ont par ailleurs voté pour réduire progressivement les paiements directs annuels aux agriculteurs au-dessus de 60 000 euros et pour les plafonner à 100 000 euros.

Enfin, les textes prévoient d'octroyer une marge de manœuvre accrue aux gouvernants en les laissant décider d'une partie de la distribution des fonds européens - à condition de respecter les engagements environnementaux et climatiques de l'UE.

« La Pac sera un levier pour réaliser l'ambition du "Pacte vert" (adopté par Bruxelles au printemps dernier) » et permettra « d'accompagner les agriculteurs dans la transition verte et digitale », s'est félicité l'eurodéputé Pascal Canfin (Renew, libéraux). Le rapporteur Peter Jahr (PPE, droite) s'est réjoui du « lien explicite entériné entre le secteur agricole et l'accord de Paris » sur le climat.

Déception des ONG environnementales

Pour autant, certains parlementaires et nombre d'ONG environnementales affichaient déception et colère.

« La Pac a été validée, c'est une catastrophe, un texte qui ne répond pas aux enjeux agricoles ni environnementaux. On se souviendra qu'en 2020, l'Europe a renationalisé la Pac et loupé la transition environnementale », a déploré l'eurodéputé socialiste Marc Tarabella.

Les Verts, qui fustigent une « erreur historique », ont rejeté le texte, tout comme la Gauche unitaire européenne - dont la délégation française (France insoumise) a dénoncé un « exercice de communication cynique (...) s'inscrivant dans la lignée des logiques de rentabilité ».

« Si ce texte en reste là, nous devrons attendre sept années de plus avant d'enclencher la transition écologique et sociale indispensable. L'agro-industrie doit se frotter les mains », abondait Suzanne Dalle, de Greenpeace France.

Avec un budget déjà fixé d'environ 387 milliards d'euros pour sept ans, la Pac est le premier poste budgétaire de l'UE.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 50 RÉACTIONS


Momo
Il y a 30 jours
Faut apprendre à lire mon cher j'ai écris que si un proprio avait l'envie de vendre je n'aurais pas d'autre choix que de vendre une partie du cheptel pour faire un apport pour l'achat et que donc automatiquement je n'aurais plus assez de bestiaux et que la seule solution pour produire serait de passer une grosse partie en céréales le temps de remonter un cheptel....
Répondre
Momo
Il y a 30 jours
Non mais pour moi c'est trop tard moi ça va le faire, je dis juste que pour redonner de l'attractivité à l'agriculture il faut aider les jeunes à s'installer pourquoi parce que voir des fermés de 80\100 ha avec du bâti partir à l'agrandissement je trouve pas ça terrible je préférerais avoir un voisin de plus, surtout si c'est pour entendre le voisin producteur de patates se plaindre du haut de son fendt 936 hein bon d'accord...
Répondre
Tito
Il y a 31 jours
Tu es jeune installé, tu galeres, bienvenue au club. Tout le monde a été jeune installé et a croisé les doigt pour que le proprio ne vende pas, et quand cela arrive pour ne surtout pas qu un deuxiemr proprio decide de vendre aussi....et dans ce cas, le meilleur copain c est la banque avec quelques nuits blanches a se demander si elle va pas fermer le robint d un coup et te couler...pas sur que vu les cours les céréales ye renflpue, mais faut arreter de penser que parce que tu es jeunes tu devrais avoir plus d aides...dans un monde normal des prix de ventes eevraient permettre de financer une reprise et de gagner sa vie une fois la reprise payer. Je te souhaite de passer le cap de la reprise et une fois que se sera fait on verra si tu te rejouiras de galerer avec des revenus ric rac et de voir tes compensations de prix orienter vers des jeunes....
Répondre
Pipo
Il y a 31 jours
LOL tu comptes acheter de la terre avec les céréales ? En combien de générations ? Merci pour ce fou rire!
Répondre
Momo
Il y a 31 jours
C'est ce que je déplore, je suis jeune installé j'estime avoir un super travail si on laisse de côté le côté financier, je vis pas si mal ça pourrait être mieux c'est certains mais je paye tout j'ai acheté à peine un ha tout pendant que les proprios ne se décident pas à vendre ça va aller le jour où ça seras le cas je devrais faire un choix certainement vendre une grosse partie du cheptel pour faire un apport et produire un peu de céréales le temps de regagner un brin de monnaie...
Répondre
Momo
Il y a 31 jours
Methaniseur what else? Le truc à 1 million d'€ qui consomme plus que ce qu'il rapporte ? Donc si je ne gagne rien il faut que j'investisse dans un autre truc qui bouffe du pognon bon ba alors dans des circonstances comme ça oui je suis à côté de la plaque.....
Répondre
Pipo
Il y a 32 jours
Momo, vous vous êtres déjà posé la question de pourquoi tant de méthaniseurs se construisent en zones grandes cultures ? ! C'est simple, c'est parce que LES PRIX ne vont pas du tout. Avec des prix il n'y aurait AUCUN methaniseur dans ces zones.
Répondre
Rino
Il y a 31 jours
J’ai sous les yeux, posé sur mon bureau, la liste officielle ( pour ceux qui l’on remplie) des DICA de mon département.
Celles ci concernent les ambitions d’arrêts pour 2021 quelques unes 2022 et de façon non représentative 2023 . Total 130.
Auquel je n’ai pas ajouté la liste déjà ressue en mars /avril.
Sans aides publiques et DPB transmis gratuitement on installera pas 10 jeunes!
Les rares qui pourront ce sera sous forme sociétaire, et encore quand ça résiste 6 ans c’est pas mal!
Répondre
Momo
Il y a 30 jours
C'est bizarre vous devriez bien vous entendre alors...
Répondre
Momo
Il y a 31 jours
Non non je trouve juste déplorable de perfuser à longueur de temps des exploitations alors qu'il y aurait moyen de faire beaucoup mieux avec le même budjet, je reprend ce que je disais au départ sur l'installation si il y avait une simple aide de 2 à 3 ans la valeur de la pac même remboursable exemple sur 5 ans (durée de la pac en moyenne) rien que ça ça serait un bon coup de pouce pour les jeunes moi je m'en fout il me reste un an avant la fin des crédits installation logiquement ça va le faire mais je pourrais dire que j'en ai bavé...
Répondre